|

Le centre de Santé de Domats, un an après

Pays : France

Tags : Domats, désert médical

Un village de 800 âmes, situé à une heure et demie de Paris, en plein désert médical : c'est la situation dans laquelle nous avions trouvé Domats il y a un an lors de notre première venue, une situation que partagent nombre de communes françaises. Un médecin généraliste parti à la retraite, un cabinet médical fermé et puis plus rien.

La population française vieillit, le phénomène est plus accentué en milieu rural. La possibilité fondamentale d'avoir alors rapidement accès à des soins médicaux est loin d'être garantie. Absence de transports en commun ou de moyens de locomotion, services médicaux trop éloignés, personnes âgées invalides : autant de facteurs qui peuvent provoquer une rupture de soins chez une part non négligeable des habitants de ces zones dites déserts médicaux. 

Face aux besoins exprimés par la population, non seulement de Domats mais aussi des villages alentours et face à l'impossibilité d'attirer des médecins généralistes exerçant leur profession en libéral, l'équipe municipale a décidé de monter un centre de santé, en clair de salarier des personnels médicaux, médecins ou secrétaires. Parcours du combattant pour des hommes qui ont vite compris que la bonne volonté n'y suffirait pas. Il a donc fallu prendre un risque, mettre la main à la poche pour financer les investissements nécéssaires au projet ( la population a d'ailleurs été sollicitée avec succès ) et vaincre les réticences pour obtenir des subventions.

Nous avions rencontré le maire de Domats et ses adjoints à la veille de l'ouverture du centre. Malgré les projections et études de marché, la crainte d'un échec était palpable. Un an plus tard nous avons donc décidé de retourner à Domats pour tirer un premier bilan. Et répondre à une question : cette initiative citoyenne et désintéressée, offrir un accès au soins à une population déshéritée en la matière, avait-elle été couronnée de succès ?

 

 

Le centre de Santé de Domats, un an après

 

Dernière màj le 8 décembre 2016