|

Le Bondy Blog : la voix des banlieues françaises

Pays : France

Tags : Charlie Hebdo, Bondy Blog

Le Bondy Blog est un média en ligne qui s'est fixé pour objectif de donner un autre regard sur les banlieues, les quartiers populaires. Une trentaine de blogueurs collaborent au site. La plupart ont moins de 30 ans, ils sont nés ou vivent encore en Seine-Saint-Denis. Le site est financé par le conseil régional d'Ile-de-France et le ministère de la Ville. Il fonctionne avec un budget de 100 000 euros par an et cinq permanents à mi temps. Les jeunes blogueurs participent bénévolement, ils sont dédommagés 40 euros par papier. Le Bondy Blog est né en novembre 2005 pendant les émeutes en banlieue. Il a été ouvert au départ par le magazine suisse l'Hebdo. Trois mois plus tard l'Hebdo se retire de l'expérience, les jeunes de Bondy prennent le relai. Comment ces jeunes ont-ils vécu les attentats de Paris ? Comment les ont-ils couverts en tant que média ? Hérade Feist et Nicolas Grimard ont passé quelques jours avec eux :

 

Bondy Blog face aux attentats

 

 

Interview de Serge Michel, ancien grand reporter à l'Hebdo qui a ouvert le Bondy Blog en novembre 2005 :

 

ARTE Journal : Comment a été créé le Bondy Blog ?

Mais même en trois mois nous n’avons pas pu traiter l’ensemble des sujets que nous nous étions fixés tellement la complexité de la situation est immense et le travail à faire considérable

Serge Michel 

Serge Michel : Les émeutes ont démarrées fin octobre 2005. Je travaillais à l’époque pour le magazine suisse "L’Hebdo" et on s’est demandé comment couvrir cet événement. Journalistiquement il y a deux possibilités : l’envoyé spécial, qui  passerait une semaine maximum sur place et qui reviendrait avec un seul reportage, ou le correspondant. Sachant qu’il n’en existait pas dans les quartiers populaires français et que c’était un domaine souvent mal couvert par la presse. Nous avons donc opté pour cette seconde option en nous disant que pour raconter pourquoi les banlieues avaient prit feu et pour essayer de comprendre les causes profondes de ces émeutes, il fallait habiter et vivre sur place avec les gens, se réveiller avec eux et se coucher en même temps qu’eux. Concrètement nous nous sommes donc installés à Bondy pour 3 mois, sachant que 15 journalistes de l’Hebdo se sont relayés à raison d’une semaine ou dix jours sur place chacun. Mais même en trois mois nous n’avons pas pu traiter l’ensemble des sujets que nous nous étions fixés tellement la complexité de la situation est immense et le travail à faire considérable.

 


 

Je pense que le Bondy Blog, avec son contenu tellement original, méritait de trouver son modèle économique propre. 

Serge Michel

Quel regard portez-vous aujourd’hui sur l’évolution du Bondy Blog qui fêtera ses 10 ans cette année?
Serge Michel :
le Bondy Blog a réussi à s’installer dans le paysage médiatique et c’est devenu l’un des médias consultés pour comprendre ce qui se passe dans le pays et ses banlieues : pour cette raison c’est un vrai succès. Après, sur la question du modèle économique, je regrette que le Bondy Blog ne soit pas devenu un "grand média", au sens où il est resté sous forme associative, hébergée d’une plateforme à l’autre (Yahoo, 20 minutes, puis Libération). Je pense que le Bondy Blog, avec son contenu tellement original, méritait de trouver son modèle économique propre. 

 

 

Pour moi le périphérique est comme une sorte de Mur de Berlin à l’époque.

Serge Michel

Et votre regard sur la banlieue, 10 ans après les émeutes des 2005 ?

Serge Michel : Il y a eu beaucoup d’effets d’annonce après les émeutes pour essayer de  calmer les gens, certains ont été suivis de faits mais c’est une goutte d’eau dans un océan. La rénovation urbaine, par exemple, n’est pas de nature à changer radicalement les conditions de vie des gens. Les maux qui étaient là en 2005, comme les incompréhensions culturelles, le sentiment d’abandon et de discrimination, le chômage qui concerne 40% des jeunes… ces maux sont toujours là en 2015, même si certains quartiers de la petite couronne (comme Montreuil ou Pantin) ont été gagnés par la "boboïsation" et ont retrouvé un peu de mixité sociale. Pour moi le périphérique est comme une sorte de Mur de Berlin à l’époque, c’est-à-dire d’un côté il y a la ville pleine de lumières qui scintille, avec des magasins, des activités culturelles, des opportunités multiples, et de l’autre, vous arrivez dans une sorte de "Berlin-Est" où les magasins sont vides, où il n’y a pas de travail et où l’on s’ennuie.

 

Diaporama : "Quel est votre rapport à Charlie Hebdo?" - Nous avons posé la question à sept blogueurs du Bondy Blog - Widad Kefti, Saïd Harbaoui, Balla Fofana, Imane Youssfi, Ilyes Ramdani, Latifa Oulkhouir, Faïza Zerouala :

 

Votre rapport à Charlie Hebdo ?

 

Jean Plantu, dessinateur au Monde, était invité mardi 13 janvier par les blogueurs du Bondy Blog pour leur Bondy Blog Café. Il nous a livré, à chaud, sa réaction juste après leur débat :

 

Jean Plantu dessinateur au Monde

 

Dernière màj le 8 décembre 2016