Laogaï - les travaux forcés chinois

27 août 2015

Laogaï, ainsi s’appellent les camps de travaux forcé en République populaire de Chine. La traduction littérale signifie "rééducation par le travail". A partir des années 1950, et d’après le modèle soviétique des goulags, Mao Zedong fait construire un très grand nombre de ces camps à travers tout le pays. Selon des ONG, il y aurait encore près de quatre millions de prisonniers. Retenus dans des conditions extrêmes, ils sont contraints de produire des biens, destinés entre autre au marché européen. Parmi les détenus, on retrouve des criminels mais souvent il s’agit de dissidents du pouvoir. Le documentaire de Hartmut Idzko "Laogaï – le goulag chinois" nous offre le témoignage traumatisant de trois ancien prisonniers : la Tibétaine Ama Adhe, l’écrivain et musicien Liao Yiwu et Harry Wu, fondateur de la Laogaï Research Foundation.

Retrouvez dans ce dossier à partir du 9 septembre le film en intégralité, une interview du réalisateur et un reportage sur les méthodes brutales d’interrogatoire employées par le gouvernement chinois. Un article sur le camp 14 montre également la situation en Corée du Nord, dictature qui détient aussi un grand nombre de prisoniers dans des camps de travail. 

 

Interview avec le réalisateur Hartmut Idzko Laogai ITV

"Beaucoup de produits chinois bon marché proviennent d’un camp de travail"

Comment fonctionne ce système de travaux forcés ? 

Social

Laogaï Research Foundation Laogai Foundation

19 ans dans un camp de travail

Après sa libération, Harry Wu a fondé la Laogai Research Foundation, un centre de recherche qui se donne pour objectif de développer la prise de conscience autour des atrocités du parti communiste.

Voir le site

Reportage tortur.jpg

Chine : la torture contre la corruption

Le président Xi Jinping s'est lancé dans une vaste opération mains propres depuis il est au pouvoir. Les aveux des suspects sont extorqués par la torture.

International, Politique, Chine