Turquie : le PKK bombardé après l’attentat d’Ankara

14 mars 2016

Dimanche soir, une voiture piégée a explosé contre un bus municipal dans le quartier très fréquenté de Kizilay à Ankara. Selon les autorités, au moins trente-six personnes sont mortes et 71 étaient toujours hospitalisées lundi matin. Parmi elles, figurent de nombreux étudiants et un des auteurs. L’attentat n’a pas encore été revendiqué mais dès lundi, l’aviation turque a bombardé des bases du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak.

C’est la deuxième fois en moins d’un mois que la capitale turque est visée par une attaque. Le 12 janvier, un attentat-suicide dévastateur à Istanbul a coûté la vie à dix touristes allemands et dont l’auteur a été identifié par les autorités turques comme un membre de l'organisation terroriste Etat islamique.

Depuis quelques mois, l’atmosphère est tendue en Turquie. La fin du cessez-le-feu, à l’été 2015, a marqué un regain de tensions entre Ankara et le PKK. Après avoir subi de lourdes pertes et perdu sa majorité absolue lors du précédent vote en juin, le parti de la justice et du développement AKP a triomphé lors des élections législatives du 1er novembre 2015. Plusieurs attentats à la bombe avaient secoué le pays avant ce scrutin, qui s’est déroulé dans un climat de violence. Les tensions entre l’AKP et le Parti démocratique des peuples (HDP), pro-kurde, ont été ravivées.

Attentat d'Ankara : la Turquie accuse le PKK

La Turquie a accusé le Parti des travailleurs du Kurdistan et les milices kurdes de Syrie d'être à l'origine de l'attentat qui a visé un convoi militaire.

Diyarbakir, une ville en état de guerre

De violents affrontements opposent l'armée turque aux rebelles kurdes, notamment à Diyarbakir, où les civils se retrouvent pris au piège des combats.

Le point sur la situation à Diyarbakir

Face au regain de tensions entre l'armée turque et les rebelles kurdes, certains commencent à penser que la lutte armée n'est pas la bonne solution.

En Turquie, l'AKP mobilise ses jeunes militants

A une semaine des élections législatives du 1er novembre, tout est bon pour draguer des voix : l'AKP mise beaucoup sur ses jeunes militants. 

Un attentat sur un site touristique à Istanbul fait dix morts, tous Allemands

Au moins 10 personnes ont été tuées et 15 blessées mardi par une explosion dans le quartier de Sultanahmet. Les autorités soupçonnent un acte terroriste.

ARTE Journal
La stratégie du chaos d’Erdogan

Pour remporter les élections législatives du 1er novembre, le président Erdogan attise la haine et présente son parti comme le seul garant de la sécurité.

Turquie après l'attentat

Après l’attentat d’Ankara, la Turquie cherche ses coupables

Trois jours après le double attentat à Ankara qui a coûté la vie à 102 personnes, le gouvernement et l’opposition désignent chacun leurs responsables.

Politique

ARTE Reportage Le futur incertain du Kurdistan

Le futur incertain du Kurdistan

Erdogan mettrait-il le feu au pays afin d’obtenir les pleins pouvoirs ?

ARTE Journal
Erdogan mobilise ses partisans à Strasbourg

Douze mille personnes sont venues écouter le président turc lors d'un rassemblement contre le terrorisme, pointé par ses opposants comme un meeting électoral.

Le consulat américain, cible d’un attentat

Istanbul a été secouée ce lundi par deux attaques contre le consulat des Etats-Unis et un poste de police qui ont fait au moins trois morts. Une escalade des violences entre l'armée turque et le PKK qui a des répercussions dans tout le Kurdistan turc.

Les Kurdes ne croient plus en la paix

Dans le sud-est à majorité Kurde en Turquie, le cessez-le-feu observé depuis 2013 entre l'armée turque et le PKK vient de voler en éclat. La population accuse le gouvernement de vouloir affaiblir le parti pro-Kurde.

Kurdes turcs : répression et radicalisation

La Turquie menace de basculer dans une guerre civile. La radicalisation des militants kurde semble être un calcul d’Erdogan.

Décryptage Kobane Türkei

L'Etat islamique, ou l'échec stratégique d'Erdogan

Pour la première fois, l’Etat islamique aurait frappé sur le sol turc. Accusée d’attentisme, voire de complicité envers la nébuleuse djihadiste, la Turquie semble aujourd’hui être prise au piège de sa propre stratégie.

Pas d’union sacrée après l’attentat de Suruç

Au lendemain de l'attentat de Suruç, la Turquie oscille entre tristesse et colère. Le gouvernement, sous le feu des critiques, a convoqué une réunion de crise pour renforcer la sécurité tout au long de sa frontière.

Expired Rights

Législatives : les Kurdes croient en leur nouvelle étoile

Pour la première fois de l'histoire, une formation issue des mouvements kurdes siège au Parlement. Le Parti démocratique des peuples ébranle le pouvoir en Turquie. 

Turquie et PKK : pourquoi tant de haine ?

L’attentat de Suruç a ravivé les plaies de la cause kurde. Il n’en aura pas fallu davantage pour interrompre le processus de paix, engagé depuis trois ans entre la Turquie et le PKK, et mettre un terme à un cessez-le-feu considéré jusque-là comme "historique".