La Transnistrie à l’heure russe

26 mai 2015

La république séparatiste de Transnistrie est devenue un protectorat russe. Indépendante de fait depuis la chute de l’URSS, elle n’est reconnue par aucun état membre de l’ONU. Avec son demi-million d’habitants, elle appartient toujours officiellement à la Moldavie et représente 10% de son territoire.

L’économie de la Transnistrie dépend fortement de Moscou et souffre depuis quelques mois des tensions entre la Russie et l’Union européenne. A cela s’ajoutent la crise économique en Russie et les sanctions imposées à la Transnistrie par ses voisins pro-européens, l’Ukraine et la Moldavie. L’an dernier, les exportations de la Transnistrie vers l’Europe ont diminué d’un quart, avec pour conséquences, la baisse des salaires et des pensions de retraite.

L'ombre de Moscou sur la Transnistrie

La république séparatiste de Transnistrie souffre des tensions entre la Russie et l'Union Européenne.

transnistrie.jpg

Transnistrie : le rêve de Russie

La Transnistrie vit toujours à l'heure soviétique. Après la chute de l'URSS, cette petite république s'est séparée de la Moldavie. Aujourd'hui elle rêve, comme la Crimée, de s'ancrer à la Russie.

International, Moldavie, Russie

Reportage transnistrien-transport.jpg

Commercer sans entraves en Transnistrie

La Transnistrie, petite bande de terre inféodée au Kremlin, est stratégiquement très intéressante pour la Russie, mais pas suffisamment pour reconnaître officiellement ce territoire fantôme.

Economie, International, Russie, Ukraine

En route pour la Transnistrie

Après la chute de l’Union soviétique, en 1992, la Transnistrie s’est autoproclamée entité indépendante, ce qui a déclenché une guerre civile sanglante.