|

La transition démocratique tunisienne récompensée par le prix Nobel de la paix

Pays : Norvège

Tags : prix nobel, Tunisie

Le quatuor du dialogue tunisien, composé de l'UGTT (Union générale tunisienne du travail), de l'Utica (Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat), de l'Ordre des avocats et de Ligue des droits de l'homme, a été récompensé du prix Nobel de la paix 2015 pour avoir soutenu la transition démocratique du pays et "oeuvré à la construction d'une démocratie pluraliste à la suite de la Révolution de jasmin de 2011", a annoncé le comité Nobel norvégien vendredi lors de l'annonce (en anglais) :
 

Formé à l'été 2013, alors que "le processus de démocratisation était en danger en raison d'assassinats politiques et de vastes troubles sociaux", le quatuor a organisé un long et difficile "dialogue national" entre les islamistes et leurs opposants, les obligeant à s'entendre pour sortir d'une paralysie institutionnelle. Il a lancé "un processus politique alternatif, pacifique, à un moment où le pays était au bord de la guerre civile". Il a donc été crucial pour permettre à la Tunisie plongée dans le chaos des Printemps arabes d'établir "un système constitutionnel de gouvernement garantissant les droits fondamentaux pour l'ensemble de la population, sans condition de sexe, de convictions politiques et de croyances religieuses", explique le comité norvégien. Retrouvez l'interview complète de Kaci Kullmann Five et Olav Njølstad (en anglais).

 

273

organisations et personnes étaient candidats en 2015.

 

Au total, 273 noms ont été proposés en 2015. Parmi eux figuraient notamment la chancelière allemande Angela Merkel pour sa politique d'accueil des réfugiés, le pape François ou le médecin Denis Mukwege, qui soigne les femmes violées dans l’est de la République démocratique du Congo. L'ancien agent de la NSA Edward Snowden et le rédacteur Flemming Rose, qui a publié il y a dix ans les caricatures de Mahomet dans le journal danois Jyllands-Posten, étaient aussi cités.
 

En savoir plus

En 2014, le prix Nobel de la Paix récompensait Malala Yousafzal et Kallash Sayarthi pour leur lutte pour les droits des enfants

Depuis 1901, le prix Nobel de la paix récompense la personnalité ou la communauté ayant le mieux contribué au rapprochement des peuples.

  • 2014 : la jeune Pakistanaise Malala Yousafzai et l'Indien Kailash Satyarthi pour leur lutte contre l'oppression des enfants et des jeunes et pour le droit à l'éducation de tous les enfants 

  • 2013 : l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques est récompensée pour ses efforts étendus visant à éliminer les armes chimiques.

  • 2012 : l'Union européenne est récompensé pour ses soixante ans d'effort pour la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l'homme en Europe.

  • 2011Ellen Johnson Sirleaf, Leymah Gbowee et Tawakkol Karman, du Libéria et du Yémen, pour "leur lutte non-violente pour la sécurité des femmes et leurs droits à une participation entière dans la construction de la paix".

  • 2010 : la Chinoise Liu Xiaobo, récompensée pour sa lutte de longue durée et sans violence, en faveur des droits de l'homme dans son pays.

  • 2009 : le président américain Barack Obama pour ses efforts extraordinaires afin de renforcer la diplomatie internationale et la coopération entre les peuples.

  • 2008 : la Finlandaise Martti Ahtisaari, pour ses efforts importants dans plusieurs continents et sur plus de trois décennies pour résoudre des conflits internationaux.

  • 2007 : L'ancien vice-président américain Al Gore et le Giec (groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat) pour leurs efforts d'informations sur les changements climatiques.

  • 2006 : Muhammad Yunus et la banque Grameen Bank pour leur participation au développement important du principe du microcrédit.

  • 2005 : l'Agence internationale de l'énergie atomique et son directeur égyptien Mohamed el-Baradei pour leurs efforts contre la prolifération des armes nucléaires.

  • 2004 : la militante écologiste kenyane Wangari Muta Maathai, fondatrice en 1977 du "Mouvement de la ceinture verte", principal projet de plantation d'arbres en Afrique qui vise à promouvoir la biodiversité et l'emploi pour les femmes.

 

D'autres prix Nobel ont été décernés cette semaine

 

05.10

Médecine

 

L’Irlandais William C. Campbell, le Japonais Satoshi Omura et la Chinoise Youyou Tu ont remporté le prix Nobel de physiologie ou médecine pour leurs travaux sur les maladies parasitaires, un fléau qui touche des milliards d’êtres humains sur presque tous les continents. William C. Campbell et Satoshi Omura ont découvert un nouveau médicament contre les filarioses, des maladies causées par un ver qui vit et se déplace sous la peau et Youyou Tu a mis au point un traitement contre le paludisme. 

 

06.10

Physique

 

Le Japonais Takaaki Kajita et le Canadien Arthur B. McDonald ont été récompensés du prix Nobel de physique pour leurs expériences sur les neutrinos. Ces particules, à peine mesurables, nous arrivent par milliards en provenance du soleil et sont capables de changer d’identité en traversant l’atmosphère. Ces découvertes permettent de mieux comprendre ce qui s’est passé au moment du big bang et remonter à l’origine de notre univers.

 

07.10

Chimie

 

Le Suédois Tomas Lindahl, l'Américain Paul Modrich et le Turc Aziz Sancar ont fait différentes découvertes permettant de réparer l’ADN et protéger l’information génétique. Leurs travaux pourront servir au développement de nouvelles thérapies contre le cancer. 

 

 

 

08.10

Littérature

Source AFP - 09/10/2015

L'écrivaine biélorusse Svetlana Alexievitch a été récompensée pour son travail de mémoire, notamment sur la catastrophe nucléaire de Tchernobyl ou la guerre d'Afghanistan. Ses livres poignants à la frontière entre le reportage et le roman, sont interdits dans son propre pays qui ne lui pardonne pas le portrait sans concession qu’elle a dressé de l’ancien Empire russe.