|

La situation préoccupante du camp de réfugiés de Grande Synthe

Pays : France

Tags : Grande Synthe, Calais, Réfugiés

Depuis des années, ils étaient tout au plus une centaine de migrants en transit à s'installer régulièrement dans une prairie de Grande Synthe, en banlieue de Dunkerque, en attendant de passer en Angleterre. Mais depuis septembre dernier, les arrivées ont explosé. Ils sont aujourd'hui plus de 2500 personnes, entassées dans ce camp transformé en champ de boue, sans installations sanitaires dignes de ce nom.

Les migrants, majoritairement Kurdes d'Irak et de Syrie, sont livrés à eux-mêmes, à la merci des passeurs qui règnent dans ce camp. Quelques associations comme Médecins Sans Frontières et Emmaüs sont présents mais complètement dépassés par la situation. Dans le camp, on retrouve surtout des particuliers venus spontanément de toute l'Europe pour construire une cuisine, une "école", un salon de coiffure avec les moyens du bord, essayer de structurer un peu la vie du camp et apporter un peu d'humanité.


Depuis septembre, Damien Carême, le maire de Grande Synthe appelle à l'aide les pouvoirs publics pour accueillir ces réfugiés dans de meilleures conditions. Mais l'État refuse de créer un nouveau camp, de peur de provoquer un appel d'air et d'attirer de nouveaux migrants. La préfecture vient tout juste d'autoriser la Mairie à déplacer les tentes de quelques kilomètres sur un terrain non-inondable mais refuse des installations en dur et réclame la fermeture du camp d'ici la fin de l'hiver.

Un nouveau camp de réfugiés à Grande Synthe
Un nouveau camp de réfugiés à Grande Synthe Un nouveau camp de réfugiés à Grande Synthe Un nouveau camp de réfugiés à Grande Synthe