|

La jungle de Calais s’enfonce dans l’intolérable

Pays : France

Tags : Réfugiés, Calais

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve s'est rendu le 21 octobre pour la septième fois dans la "jungle" de Calais. Sa main est quelque peu forcée par l’appel des 800, un coup de gueule d’artistes et d’intellectuels n’ayant qu’un seul but : mettre fin à l’indignité de Calais.

Calais : l'appel des 800

En deux semaines, le nombre de migrants a doublé. Ce sont maintenant 6000 réfugiés qui s’entassent dans des tentes à perte de vue à Calais. Ils viennent du Soudan, d'Erythrée, d'Afghanistan ou de Syrie. Et vivent dans des conditions très difficiles : la boue et la crasse, l’épidémie de gale ou les viols des femmes. Et maintenant, le froid. Sans parler des conclusions du rapport de Jacques ToubonDéfenseur des droits depuis juillet 2014– qui évoque "la persistance des faits de harcèlement" policier et "l’usage du gaz lacrymogène (…) devenu fréquent".

 

 

Bernard Cazeneuve a fustigé les conclusions de ce rapport, lui reprochant d’être "caricatural" et "simpliste". Il s'appuie effectivement sur des missions effectuées aux mois de juin et de juillet et fait l’état des lieux d’une situation qui a évolué. Mais cette dernière ne s'est pas bonifiée, elle s’est dégradée à grande vitesse :

 

 

 

L’appel des 800 indignés

Cette dégradation a poussé des cinéastes, écrivains, philosophes, chercheurs et intellectuels à se mobiliser pour alerter l’opinion publique sur le sort réservé aux migrants et réfugiés à Calais. C’est un appel pour "sortir la jungle de Calais de l’indignité". La pétition compte actuellement plus de 10 000 signataires.

  

Le quotidien de la "jungle" :

 

Une réponse de l’Etat français insuffisante

D’ici le 31 décembre, 125 conteneurs aménagés et chauffés pouvant loger 12 personnes chacun doivent être installés pour former un camp clos. 1500 personnes donc. Sur les 6000 actuelles, ce dispositif est largement insuffisant. "Que fait-on des deux tiers restants ? Il y aura plus de promiscuité et donc des tensions plus fortes. Cela va aggraver la situation des 2.500 autres !" pour le président de l'Auberge des migrants, Christian Salomé. D’autant que les arrivées ne se tarissent pas et ne sont prêtes de se tarir. Depuis le début de l’année, ce sont 630 000 migrants qui sont entrés en Europe.

 

Dernière màj le 23 juin 2017