|

La Grèce, un pays sous perfusion

Pays : Grèce

Tags : Alexis Tsipras, Crise humanitaire

La Grèce et ses créanciers ont trouvé un accord pour un troisième plan d'aide d'un montant de quatre-vingts milliards d'euros. Comment la situation sociale va-t-elle évoluer ? Le pays évite le défaut de paiement en échange d'impôts supplémentaires, alors que toute une partie des Grecs ne survit déjà que grâce à un programme d'aide humanitaire.

 

Le 19 mars dernier le gouvernement de gauche d'Alexis Tsipras votait sa première loi : le symbole était fort puisqu'il s'agissait d'une loi pour lutter contre la crise humanitaire dans un pays où un tiers de la population a basculé sous le seuil de pauvreté ces dernières années. Aide au loyer, au paiement des factures d'électricité et aide alimentaire : le programme est effectif depuis fin juillet et c’est envers et contre tout que Syriza avait réussi à faire passer cette loi, au nez et à la barbe de l’UE, qui avait fait pression sur Athènes. Ce sont près de trente mille foyers qui reçoivent reçu une aide au logement - de 70 à 220 euros - et trois cent mille, une aide alimentaire. 

Grèce : un pays sous perfusion

 

Dernière màj le 8 décembre 2016