|

La Génération Y en Europe

Pays : Roumanie

Tags : Génération Y, monde du travail, hiérarchie

Comment les « digital natives » transforment-ils l’Europe ? Éléments de réponse avec nos correspondants.

Roumanie  

Vingt ans après la chute du communisme, la génération Y roumaine souffre… Ici, la main d’œuvre est mal payée… une des moins chères d’Europe. Les bas salaires attirent les investisseurs, mais font fuir les jeunes, par milliers, vers l’étranger. De récents sondages montrent pourtant que 80% de ces exilés consultent les offres d’emplois proposés en Roumanie et souhaiteraient revenir au pays. Des salaires trop bas, des emplois trop peu qualifiés, auxquels s’ajoute une corruption généralisée freinent les ardeurs de ces 25-35 ans. Car la génération Y roumaine, comme partout en Europe, cherche des jobs à haute valeur ajoutée. Elle en a assez des sacrifices et veut se faire entendre. C’est aussi pour cette raison qu’ils sont descendus par centaines de milliers dans les rues de Bucarest, en novembre dernier, et qu’ils ont fait tomber le gouvernement. Ils sont bien décidés à participer aux débats politiques qui ne manqueront pas, avant les législatives de l’automne prochain.

 

Allemagne

Pour elle, le mur de Berlin n’est qu’un souvenir d’enfance, la partition du pays une page tournée de l’Histoire et le rideau de fer un décor de film d’espionnage. Voilà la génération Y allemande. 15 millions de jeunes, soit le plus grand réservoir européen des 25-35 ans. Et ces «révolutionnaires secrets» selon le chercheur Klaus Hurrelmann, transforment en profondeur la société allemande. Dès 2025, ils domineront le marché du travail. Avec leurs propres aspirations. Quand leurs aînés étaient caricaturés pour leur sens de l’ordre, leur fidélité à une même entreprise, leur respect pour la valeur travail, eux sont devenus des maîtres dans l’art de l’improvisation, privilégient la vie familiale à leur carrière et mettent l’accent sur l’éducation comme un moyen de réussir. Et non une fin. Cette génération est née avec l’idée de l’individualisme, mais cherche à s’épanouir en communauté. La génération Y serait aussi celle des contradictions.

 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016