|

La diversité à la traîne des Oscars

Pays : États-Unis

Tags : Moonlight, Homosexualité, afro-américains

Elu meilleur film de l'année par la critique américaine, « Moonlight », deuxième long métrage du jeune réalisateur Barry Jenkins, est le récit d'apprentissage d'un jeune noir américain gay, dans un environnement où l'on s'affirme exclusivement par son hyper masculinité. Si le film suscite l'admiration, ce n'est pas seulement pour sa façon de traiter de la question communautaire et de la sexualité, mais aussi parce qu'il montre ce qu'on voit si peu dans le cinéma américain : des personnages de couleur qui s'autorisent à exprimer les sentiments qui les animent. C'est également le cas du film « Fences » de et avec Denzel Washington, où la star américaine interprète un éboueur rongé par l'amertume, qui se transforme en tyran domestique. Ces deux films vont-ils triompher aux Oscars, qui avaient ignoré l'an passé le cinéma noir américain au point de susciter le scandale, via le compte twitter « oscarssowhite » extrêmement suivi ? Réponse le 26 février.

"Moonlight" et "Fences" : plus de reconnaissance pour le cinéma noir
"Moonlight" et "Fences" : plus de reconnaissance pour le cinéma noir Cette année deux films réalisés par des afro-américains sont en compétition pour les Oscars.

 

Dernière màj le 1 février 2017