|

La campagne AKP en terres kurdes

Pays : Turquie

Tags : AKP, Kurdes

A l'approche du référendum qui prévoit de renforcer les pouvoirs du président, chaque voix compte alors que les pronostiques annoncent une possible victoire du "Non" d'une courte tête. Un scénario que souhaitent éviter coûte que coûte les équipes d'Erdogan sur le terrain. Le "Evet", "Oui" en truc, est la priorité et encore plus dans les régions où le chef de l'Etat ne fait pas l'unanimité. 

A Diyarbakir, les membres de l'AKP battent le pavé quotidiennement dans une ville où six quartiers restent sous couvre-feu, 24 heures sur 24, depuis le 28 novembre 2015. Une ville symbole de la reprise du conflit entre l'Etat et les membres du PKK. Symboles aussi de la répression policière et du démembrement du parti pro kurde, le HDP, autrefois perçu comme un souffle d'espoir pour une grande partie de la population kurde. 


Diyarbakir, une ville et une province cruciales donc pour les partisans du "Oui" comme du "Non". Une bataille politique pas si ingagnable par le parti d'Erdogan car dans le sud-est du pays, l'AKP espère trouver dans les plaies ouvertes d'une guerre sans fin, les voix nécessaires pour remporter le scrutin historique du 16 avril prochain. 

Dernière màj le 16 mars 2017