|

Jour 3 - La ruée vers l’Off

Pays : France

Tags : Festival d'Avignon, Off, In, Théâtre

Calé sur le "In", du 4 au 26 juillet, le festival "Off" d’Avignon fête cette année son demi-siècle. Même si la croissance s’est ralentie ces dernières années, le succès ne se dément pas.

Fondé en 1966, c’est André Benedetto qui est considéré comme le créateur du Off. Cette année-là, il crée une seule pièce en marge du festival d’Avignon. L’époque est aux utopies et, l’année suivante, d’autres compagnies viennent se greffer (27 en 1967, 82 en 1972, 256 en 1983). Depuis, le succès ne se dément presque pas, pour le meilleur et pour le pire. Parade, affichage sauvage sur les murs d’Avignon et ambiance festive garantie dans les rues.

Aujourd’hui, les chiffres ont de quoi donner le tournis. 1071 compagnies, 1336 spectacles, 127 lieu et un public évidemment : plus d’un million d’entrées l’an dernier. Si l’économie avignonnaise y trouve son compte, il n’en est pas forcément de même pour les troupes qui passent leur mois de juillet dans la Cité des Papes. 

Dans ce grand marché du théâtre, le but est d’abord de vendre son spectacle et surtout d’attirer le programmateur. En France, 20 % des achats sont réalisés dans le "Off". De quoi échauffer l’esprit et l’inventivité des troupes, mais aussi du propriétaire autochtone. Les théâtres louent un "créneau" horaire entre 2000 à 15000 euros, sachant qu’en moyenne, chaque lieu programme une dizaine de spectacles par jour. Ca débite, ça envoie, ça dépote… 

Côté compagnie, la dépense moyenne est de 24 436 euros par spectacle pour 15 826 euros de billetterie. Le reste est financé soit par des subventions des collectivités locales, soit par des apports personnels.  

Le bouche-à-oreille fait le tri dans ce cirque qu’est le "Off". Pour chaque compagnie, décrocher un article dans la presse est un mus, mais le Saint Graal est évidemment de décrocher ne serait-ce que la venue d’un programmateur. L’an dernier, près de 1500 sont venus voir de spectacles dans cette joyeuse parade. Sur les quelques 5000 pièces créées chaque année dans l'Hexagone, 500 sont présentées à Avignon.  

Dernière màj le 8 décembre 2016