|

Jeux de mains

Pays : France

Tags : Festival d'Avignon 2015, Théâtre

L’Autre ("Je suis l'autre") est à l’honneur de cette 69e édition du festival d'Avignon. Du coup, tous les jours, vous retrouverez ici des artistes qui s’amusent à le modeler, cet Autre. Avec leurs mains, fermées ou ouvertes, mais tendues le plus souvent... 

24.07

 

 

 

Nous avons commencé cette série avec Olivier Py, nous terminons de même. Mais de dos cette fois. Comme si elles étaient au repos ces mains ; pas complètement cependant. A l’heure du bilan, le directeur du festival pense sans doute à l’an prochain. Une 70 édition d’Avignon. 

 

23.07

Benjamin Porée

 

Présent pour la première fois à Avignon, Benjamin Porée fait partie de la relève du théâtre français. Il crée au lycée Aubanel laTrilogie du revoir de l’Allemand Botho Strauss, un texte que Claude Régy avait monté en 1981. 

22.07

Fanny Ardant

 

Elle vient pour la première fois en Avignon, et ne sera la qu’une soirée. Fanny Ardant sera Cassandre, d’après Christa Wolf et mis en musique par Michael Jarell.

21.07

Kamel Daoud

 

Kamel Daoud est journaliste et romancier. Son roman Meursault, contre-enquête a connu un succès planétaire, roman qui redonne une identité à l’Arabe de L’étranger d’Albert Camus. Et dans le même temps, porte un regard lucide sur la période de la colonisation, sur celle de l’indépendance et sur l’Algérie d’aujourd’hui, entre régime autoritaire et religion.

 

kamel-daoud

20.07

Gaëlle Bourges

 

Gaëlle Bourges est une drôle de chorégraphe performeuse. Et signe à Avignon une étrange évocation de la tapisserie de la Dame à la licorne : A mon seul désirUne des révelations de ce festival d’Avignon. 

gaelle bourges avignon

18.07

Eszter Salamon

 

Dans Monument O : Hanté par la guerre, la chorégraphe hongroise Eszter Salamon entreprend de transposer sur un plateau une encyclopédie des danses de guerre. De 1913, l’année du Sacre du Printemps de Stravinsky, à 2013, un siècle de guerre que la chorégraphe réactive.

 

Compo_Esther

17.07

Angelin Preljocaj, Laurent Mauvignier et Adel Abdessemed

 

 

Aujourd’hui les mains sont trois, ou six plutôt. Celles d’un chorégraphe, d'un écrivain, d'un plasticien. Juste avant la générale du Retour à Berratham quelque part dans le Palais des papes. Une séance un peu dissipé par le pitre plasticien...

 

Vignette_Berratham-2

16.07

Valérie Dréville

 

Comédienne et metteur en scène, Valérie Dréville est à Avignon pour organiser la "République de Platon" d’Alain Badiou avec deux autres metteurs en scène. 18 épisodes pour une série jouée par des élèves comédiens et des amateurs. Des mains toujours ouvertes, et qui parfois débordent. 

 

Valérie Dréville

15.07

Tiago Rodrigues

 

C’est une des révélations de ce festival 2015. Le Portugais Tiago Rodrigues vient de monter une très belle évocation d’Antoine & Cléopâtre d’après Shakespeare. 

rodrigues avignon

 

13.07

Alain Badiou

 

Des mains de philosophe, voici celles d’Alain Badiou. Tous les jours du festival, on donne sa "République de Platon" dans le jardin Ceccano. Entre jeu et lecture. 

Alain Badiou

11.07

Kirill Serebrennikov

 

A coup sûr, Kirill Serebrennikov aurait aimé être un idiot. De ceux qu’il trouve libres et intrépides. Il monte sur le plateau du lycée Saint Joseph une adaptation du film "Les idiots" de Lars Von Trier. Un théâtre qui en dit beaucoup sur la Russie d’aujourd’hui. En résistance. 

 

KirillSerebrennikov

10.07

Patrice Chéreau

 

L’envie était trop grande, les mains de Patrice Chéreau m’ont toujours fasciné. Elles sont pleines de nœuds, je n’ai jamais eu envie de savoir pourquoi. Des doigts qui vous enserrent, des mains qui vous protègent. Patrice Chéreau n’est plus là. Dans la magnifique exposition qui lui consacre la Collection Lambert, il y avait une vidéo en boucle, voici quelques photos.

 

Patrice Chéreau

09.07

Thomas Ostermeier

 

Il est plus grand que jamais, avec sa mise en scène de Richard III. Un maître européen, voici Thomas Ostermeier qui, de pose en pose, pense notamment à Shakespeare ou à Lars Eidinger. 

 

Thomas Ostermeier

08.07

Emmanuelle Vo-Dinh

 

Emmanuelle Vo-Dinh signe une chorégraphie autour d’une communauté de danseurs. Tombouctou déjà vu. Son travail est inspiré par les sciences. 

 

Emmanuelle Vo-Dinh

07.07

Laurent Brethome

Il a tout de la belle personne. Disponible, vif, et tendre. Laurent Brethome met en scène "Riquet à la houppe", et c’est la première fois dans le In. Il s’est prêté à l’exercice, avec ses mains pleines de bagues. Jeux de mains, jeux enfantins pour celui qui met en scène ici à Avignon un conte de Perrault. 

 

Laurent Brethome

06.07

Lars Eidinger

 

Lars Eidinger, le roi d’Avignon. Le comédien allemand revient 4 ans après Hamlet, pour interpréter un autre héros Shakespearien, Richard III dans une mise en scène de Thomas Ostermeier. Jeux de mains avec un acteur hors normes avec ses doigts vernis, et des mains jointes pour former le W, celui de West Berlin, celui de son enfance berlinoise.

Lars Eidinger

05.07

Philippe Girard

 

Il est le Roi Lear dans la Cour d’honneur, mis en scène par Olivier Py cette année. Philippe Girard aurait dû être chanteur d’opéra, mais son lyrisme et sa voix en ont décidé autrement. Il est acteur, l’un des grands du théâtre français, elevé par le jeu d’Antoine Vitez à Chaillot. Jeux de mains le jour de la générale en pensant à Maria Casares.

 

mains-girard

04.07

Olivier Py

 

Olivier Py, Directeur du festival, est le grand ordonnateur de la manifestation qui commence... c’est sa seconde édition. Pour l’ouverture, il monte "Le Roi Lear" dans la Cour d’Honneur. Séance photo et jeux de mains, malgré la fatigue, à la veille de la première dans la Cour d’honneur :

Olivier Py

 

Dernière màj le 8 décembre 2016