|

Italie – Désastre démographique en vue

Pays : Italie

Tags : fécondité, enfant, procréation

La population italienne a diminué en 2015. Les experts craignent que les italiens ne soient un peuple en voie d’extinction.

e-tour_em67_-_infographie_italie.jpeg

 

À la fois adorée et aimante, prévenante et envahissante, la figure italienne de la « Mamma », entourée de ses « bambini », pourrait ne plus avoir beaucoup de temps devant elle. En 2015, dans la péninsule, les naissances sont tombées pour la première fois sous le seuil historique des 500 000. Avec 1,37 enfant par femme, le pays affiche l’un des taux de fécondité les plus bas du monde. Pour la première fois depuis 1919, la population de la péninsule a même diminué l’année dernière. Selon les prévisions de l’Institut national de la statistique italien (ISTAT), reprises par le quotidien Les Echos,  pas plus de 495 000 nouveaux nés verront le jour en Italie en 2016, soit huit naissances pour mille habitants, contre dix naissances pour mille dans l’Union Européenne.

Comme en temps de guerre

Experts et médias italiens vont même jusqu’à parler de « démographie de temps de guerre » ou de « désastre démographique ». Ces observateurs expliquent par de multiples facteurs l’érosion de la « famiglia » - la famille traditionnelle italienne. Parmi eux, la précarité économique des jeunes couples, le manque d’aides de l’État et de crèches, ou encore un changement du rôle et de la place de la femme dans la société. Autant de raisons qui poussent les futurs parents à y réfléchir à deux fois avant de mettre au monde leur progéniture.

Pour inverser cette tendance, le démographe Massimo Livi Bacci, cité par le site d’information Sputniknews, préconise plusieurs mesures urgentes : donner plus d’autonomie aux jeunes qui vivent trop longtemps au crochet de leurs familles, renforcer la présence des femmes sur le marché du travail et réduire l’asymétrie homme/femme dans l’éducation des enfants et les tâches ménagères.

 

Dernière màj le 8 décembre 2016