Israël : les mille et un visages de l'extrémisme

Pays : Israël

Tags : Extrême-droite

"Même Satan n'a pas encore conçu la vengeance pour ceux qui répandent le sang d'enfant", avait déclaré le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, citant le poète israélien Nahman Bialik, au lendemain de la découverte des corps de trois jeunes Israéliens enlevés en Cisjordanie. Dans la foulée, suite à un appel diffusé sur Facebook, plusieurs centaines d'extrémistes juifs ont défilé à Jérusalem, demandant pour certains une véritable "chasse aux arabes". Le lendemain matin, le 2 juillet, le corps carbonisé du jeune Palestinien Mohammad Abou Khdeir était retrouvé dans un bois de l'ouest de Jérusalem. Depuis, les autorités israéliennes condamnent fermement ce crime. Un acte de vengeance aussi odieux et aveugle que l'assassinat des trois étudiants juifs Israéliens met en lumière la violence du sentiment anti-arabe en Israël, issu de certains partis politiques et de groupes d'extrême-droite. On sait peu de choses encore sur les six suspects arrêtés dans le cadre de l'enquête mais il apparaît que la plupart se réclament de ces mouvances.

Passez votre souris sur les icônes représentant les différentes composantes de l'extrême-droite israélienne pour en découvrir les détails :