|

Irak : les réfugiés de l’intérieur

Pays : Irak

Tags : Réfugiés, Djihad, Etat Islamique, Déplacés

Il y a deux ans, Hameed Khalaf Ahmed, agriculteur irakien d’une soixantaine d’années, doit quitter Ramadi, sa ville natale à une centaine de kilomètres au nord de Bagdad. Les combats entre les forces armées gouvernementales et les djihadistes du groupe Etat islamique déchirent l’Irak depuis 2014. Fallouja, Raqqa, Mossoul, Ramadi et d’autres grandes villes du pays passent de main en main. A l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, focus sur l'histoire d'Hameed et de sa famille. Pour la Croix-Rouge, ils sont des "personnes déplacées", euphémisme pour désigner des réfugiés qui n’ont pas quitté leur pays.

Irak : les réfugiés de l’intérieur

Ces images nous ont été fournies par l'organisation non gouvernementale Médecins sans frontières.

 

"Un être humain sur 113 est aujourd'hui déraciné, il est demandeur d'asile, déplacé interne ou réfugié".

HCR

Un triste record mondial

65,3 millions personnes ont fui leur foyer ou leur pays en raison des guerres, des violences et des persécutions, selon le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés, soit 10% de plus qu'en 2014. Ce chiffre, qui représente quasiment la population de la France, constitue un record battu dans le monde en 2015. Deux tiers de ces personnes sont des déplacés internes, c'est-à-dire des réfugiés dans leur propre pays. L’autre tiers -21,3 millions de personnes- sont des réfugiés contraints de quitter leur pays. Les 3,2 millions restant sont des demandeurs d’asile dans les pays industrialisés. 

Le nombre des réfugiés et de déplacés ne cesse d’augmenter depuis le début du conflit syrien en 2011. Avec cinq millions de réfugiés, les Syriens forment toujours le groupe le plus important dans le monde, suivis par les Afghans. "Toutes les minutes, vingt-quatre personnes dans le monde, une sur cent treize, sont forcées de choisir l’exil" pour se mettre en sécurité, a déclaré Filippo Grandi, haut-commissaire aux Réfugiés lors de la présentation à Genève du rapport publié dans le cadre de la journée internationale des réfugiés célébrée le 20 juin.

 

L’Afrique accueille plus de réfugiés que l’Europe

Avec 4,41 millions de réfugiés accueillis en 2015, l’Afrique dépasse l’Europe qui a accueilli 4,39 millions de personnes -soit 43% de plus qu'en 2014. La Turquie arrive en première position avec 2,5 millions de personnes. C’est le pays qui accueillait le plus de réfugiés au monde en 2015. 

Dernière màj le 20 juin 2016