Irak : Falloujah libérée

ARTE Reportage - samedi, 25 juin, 2016 - 18:35

Pays : Irak

Tags : Irak, reconquête, Falloudjah

Après deux ans et demi passés sous le joug de Daech, la ville de Falloujah vient d'être libérée.

A la fin du mois de mai les forces armées irakiennes, avec le soutien de l'aviation de la coalition internationale ont entamé la reconquête de Falloujah. Depuis février 2014, la cité sunnite située à une cinquantaine de kilomètres de Bagdad était sous le contrôle de l'EI, qui en avait fait l'un de ses principaux bastions.

Une équipe d'Arte Reportage a pu suivre l'avancée des militaires irakiens et les différentes phases de la libération de la ville. Elle raconte l'histoire de ce qui s'annonce comme la plus grande offensive militaire de reconquête du territoire contrôlé par Daech.

 

De Dominique Hennequin et Thierry Simonet - ARTE GEIE / Nomades – France 2016

Irak: Libérer Falloujah
Interview

 

Fallouja, ville de rupture

 

Située sur le fleuve Euphrate, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Bagdad, Falloujah est la "citée des mosquées". Ville sunnite, elle abritait autrefois un grand nombre d’universités et de centres religieux musulmans. Plus récemment, et jusqu’en 2004, Falloujah était le fief du parti sunnite Baas, le parti laïque de Saddam Hussein qui durant les années de gouvernance du dictateur a tenu sous son joug les chiites arabes.

 

Falloujah est au cœur des conflits depuis la première guerre du Golfe en 1991. Ville sunnite alliée au régime de Bagdad, elle a été lourdement bombardée par l’armée américaine. Occupée par les troupes de la coalition dirigée par les américains, Falloujah restera sous contrôle des armées jusqu’à la chute de Saddam Hussein.

 

En 2004, des insurgés irakiens tuent des mercenaires américains qui travaillaient pour la société  de sécurité privée Blackwater. Leurs corps calcinés et mutilés ont été suspendus au pont de Falloujah. Les images de l’exhibition des cadavres devant une foule en liesse ont fait le tour du monde. A nouveau bombardée, Foulljah restera sous le contrôle américain jusqu’en 2011, jusqu’à l’instauration d’un nouveau gouvernement, cette fois chiite. Devenue le théâtre des contestations sunnites contre le gouvernement chiite, Falloujah cristallise l’éternelle querelle entre chiites et sunnites.

 

En 2014, l’armée de l’État islamique (majoritairement sunnite) prend le contrôle de Falloujah et de Ramadi pendant la bataille d’Al-Anbar. 

 

L’offensive de l’armée irakienne sur Falloujah lancée en mai 2016 a permis de reprendre la ville aux djihadistes. La reconquête de l’Irak par les forces gouvernementales soutenues par la coalition internationale et rejointes par une alliance populaire intercommunautaire chiite, sunnite et chrétienne "contre daech" ne fait que commencer. 

 

A (re) voir et (re)lire
Dernière màj le 3 octobre 2016