|

Il y a 100 ans, l’Allemagne envahit la Belgique

Pays : Belgique, Allemagne

Tags : Première guerre mondiale

"Un chiffon de papier". Qualifié comme tel par le chancelier allemand Theobald von Bethmann, le traité de neutralité de la Belgique n’empêche pas les troupes allemandes d’entrer de force dans le petit royaume, le 4 août 1914 ; un acte qui précipite alors la Grande Guerre, devenue mondiale par le jeu des alliances.


Le plan Schlieffen doit être appliqué à la lettre, les dirigeants allemands ne se soucient pas de la Belgique. L’Allemagne viole alors la neutralité du petit royaume, pour prendre en tenaille les forces françaises. La Belgique est bien plus un moyen qu’une fin en soi, pour l’Empire allemand.

 

La nuit du 2 au 3 août 1914, le roi Albert I se prépare à tenir un discours qui marquera l'Histoire : le lendemain, le 4 août, il rejettera l'ultimatum allemand, exigeant le passage des troupes du Kaiser sur le sol belge. Il y a 100 ans, jour pour jour, l’armée allemande traverse donc la frontière de la Belgique en direction de Liège.

 

La Première Guerre mondiale éclate

 

Les garnisons et forts qui ceinturent la ville résistent pendant plusieurs jours aux assauts de l'artillerie allemande, qui fait notamment usage pour la première fois de ses canons de 420mm, les célèbres "Grosse Bertha". La cité tombe le 16 août, mais sa résistance inattendue retarde de quelques jours l'avancée d'une partie des forces germaniques, fournissant un répit précieux aux alliés français et britanniques. L’armée allemande se vengera de cette résistance par des exactions qui coûteront la vie à quelque 6.500 civils.

 

La Première Guerre mondiale marque les esprits, notamment en Belgique, par sa violence inouïe et l’implication très forte de la population. Aujourd’hui, pas un village en Wallonie n’a son monument aux morts, son souvenir, sa petite histoire sur la Grande Guerre.

 

carte_1914_carte-1_fr.jpg

 

Dernière màj le 8 décembre 2016