|

Il était une fois la diaspora africaine

Pays : France, Sénégal

Tags : diaspora, Afrique

Les photographies d’Omar Victor Diop racontent des histoires, comme celle d’Angelo Soliman,  ramené comme esclave en Europe où il est domestique, mathématicien, philosophe et confident de l’empereur d’Autriche Joseph II. Des destins singuliers qu’il met en parallèle avec celui des footballeurs africains recrutés aujourd’hui par les clubs européens : "Les footballeurs des temps modernes (..) sont aussi dans une situation ambivalente, dieux du stade, mais étrangers". Une série photographique à voir au Grand Palais du 13 au 16 novembre.

 

Photographie : la diaspora africaine à Paris

Omar Victor Diop

Les lions d'Afrique

En 2013, des reporters d’ARTE info ont traversé le continent africain d’ouest en est. Au Sénégal, au Ghana, au Nigéria et en Ethiopie ils ont rencontré des artistes comme Eyram Tawia et Emeka Ogboh. Ils avaient aussi, déjà, rencontré Omar Victor Diop, à Dakar, dans son atelier. Vous pouvez ici retrouver l’intégralité de leur périple. 

Omar Victor Diop fait partie de cette nouvelle génération de Sénégalais qui ont choisi de vivre et travailler dans leur pays, alors que tout les poussaient à faire leur vie en Europe. Né en 1980 à Dakar, Omar Victor Diop a étudié à l’Ecole supérieure de commerce de Paris. Embauché ensuite par la multinationale British-American Tobacco, il est chargé des marchés africains. Il passe alors un an à Nairobi, au Kenya, et six mois à Lagos au Nigeria. Il y fait ses premières armes en photographiant des paysages.  En 2011 il expose à Bamako sa série "Le futur du beau" : des clichés présentant des Africaines vêtues de sacs plastique, de papier. Un succès qui l’amène à se consacrer entièrement à la photographie. Son crédo, sa ligne : l’art africain est trop souvent tourné vers le passé, il faut regarder vers l’avenir. Sa nouvelle série,  "Diaspora" en est la plus récente déclinaison.

 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016