|

Gezi - une chronologie

Pays : Turquie

Tags : parc Gezi, Istanbul, Recep Tayyip Erdogan

 

 

 

A la fin du mois de mai 2013, la Turquie est secouée par des vagues de protestations virulentes contre le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan. On sent encore aujourd’hui les marques qu’elles ont laissées derrière elles. A l’origine du mouvement contestataire : des militants écologistes qui protestaient contre la destruction d’un parc sur la place Taksim à Istanbul : Gezi.

La place Taksim est un haut symbole du régime démocratique turc - et ce depuis l’érection en 1928 de la statue du fondateur et premier président de la République de Turquie : Mustafa Kemal Atatürk. Cette place est à la fois le lieu des célébrations du pouvoir en place et des contestations politiques.

Dans le paysage politique de la Turquie, le président actuel Recep Tayyip Erdogan représente la majorité conservatrice et traditionaliste du pays et jouit d’une image moderne grâce à la forte croissance que connaît la Turquie et aux politiques de rapprochement qu’il a menées avec l’Union européenne. Premier ministre depuis 2002, Erdogan a, depuis 2011, opéré un virage notable vers l’islamisation du pays, traditionnellement laïc depuis la proclamation de la République en 1923.

Surnommés tour à tour le "Printemps turc", "Occupy Gezi" ou encore le "Mai-68 turc", nous retraçons les événements marquants des protestations autour du parc Gezi.

 

Dernière màj le 18 avril 2017