|

Fin du programme HI-SEAS IV : un an d’isolement pour simuler une mission sur Mars

Pays : États-Unis

Tags : Mars, Expérience, isolement, Astronomie

Six volontaires de la NASA sont retournés à une vie normale, dimanche 28 août, en sortant du dôme artificiel qui leur a servi d’habitat pendant 365 jours. Un confinement orchestré sur l’île hawaïenne de Mauna Loa, dont la face nord, largement volcanique, simule au mieux le sol martien. Le but : recueillir un maximum d’informations sur la cohésion du groupe et l’évolution psychologique des membres d’une future mission sur Mars.

C’est la plus longue mise à l’écart à vocation scientifique menée par les Etats-Unis. Les six participants n’ont pu sortir du dôme qu’à de rares occasions, habillés de combinaisons spatiales, pour simuler des sorties sur le sol martien. La NASA espère ainsi envoyer des astronautes sur la planète rouge d’ici les années 2030. En attendant, voici quelques chiffres sur cette expérience unique :

Six équipiers : trois hommes, trois femmes (4 Américains, une physicienne allemande et un exobiologiste français, Cyprien Verseux, qui a tenu un blog personnel le temps de l'expérience).

Un dôme d'habitation de 11m de diamètre et 6m de hauteur, pour une surface totale de 140m² au sol.

Un dôme niché à près de 2 500m d'altitude, sur les pentes d'un volcan hawaïen inactif.

Un seul message mensuel envoyé sur un blog en guise de nouvelles : le groupe ne disposait en effet que d'un accès à internet particulièrement restreint, pour simuler le temps de latence d'un message transmis depuis Mars.

La quatrième mission HI-SEAS : la plus longue, après HI-SEAS I et II, qui ont toutes deux duré quatre mois, et HI-SEAS III, qui a elle duré huit mois (la NASA prévoit d'ores et déjà la tenue de deux nouvelles missions HI-SEAS en 2017, de huit mois chacunes).

Le compte Twitter officiel de l'Université de Hawaï a relayé un live sur l'application Periscope montrant l'intérieur du dôme, une fois l'expérience achevée :