Europe : la fin des frontières ?

Pays : Allemagne, Italie, Pologne

Tags : Europe, Frontières

De jeudi à dimanche, partout en Europe, les citoyens sont appelés aux urnes pour élire le nouveau Parlement. Alors cette semaine, Yourope s’interroge sur cette Europe où des frontières disparaissent et d'autres apparaissent. Quel est l’impact des changements de frontières sur notre vie, nos identités ? Quelles conséquences sur le développement des régions ? Car si l’UE rend ses frontières intérieures de plus en plus perméables, elle bétonne ses façades extérieures.

Invalid Scald ID.

 

Les frontières ne sont pas éternelles 

Rendez-vous à la frontière entre l’Allemagne et la Pologne.

deutsch-polnische_grenze_1.jpg
deutsch-polnische_grenze_5.jpg

 

 

C’est derrière cette frontière de 456 kilomètres, le long des rivières Oder et Neiße, que se trouvent les anciennes provinces orientales de l’ancien Reich allemand. Ce n’est qu’en 1950, avec les accords de Görlitz, que la ligne Oder-Neiße est devenue la frontière définitive entre la RDA et la Pologne, ou plutôt « La ligne de paix et d’amitié qui ne sépare pas, mais unit les deux peuples ».

 

Mais en réalité cette ligne de démarcation était flanquée de barbelés, de miradors et de troupes lourdement armées. Longtemps, ce fut l’une des frontières les plus surveillées d’Europe.

 

Et aujourd’hui ? Depuis l’adhésion de la Pologne à l’UE et son intégration dans l’espace Schengen, cette frontière disparaît à vue d’œil. En 2004, les Polonais craignaient une arrivée massive de riches Allemands dans leur pays pour tout acheter. C’est en fait le contraire qui se produit en ce moment : ce sont les Polonais qui viennent « peupler » l’Allemagne. Ils viennent s’installer de l’autre côté de la frontière parce que les prix sont moins élevés que chez eux.

 

Et nombreux sont les Polonais qui parlent un excellent allemand. Les Allemands qui apprennent le polonais sont beaucoup moins nombreux, mais la tendance est à la hausse. La coopération germano-polonaise est florissante dans les domaines de l’économie, de la culture, de l’éducation. Et les amours germano-polonaises se multiplient : avec le plus grand naturel, les enfants binationaux développent leur double identité dans cette région, un phénomène complètement inédit.>

 

 

drei_maedchen_2.jpg

Natalia, Maria, Anastasia – plutôt allemandes ou plutôt polonaises, ou les deux ? La question les fait plutôt sourire 

 

Samedi 24 mai

14:00

Yourope

Une Europe sans frontières ?

Les frontières de l’Europe

L’Union européenne compte 28 pays membres et 36 frontières intérieures. Ces dernières ne sont plus un obstacle pour les citoyens européens qui finissent même par les oublier. Au sein de l’espace communautaire, marchandises et services circulent librement. Il en va de même pour les Européens.

 

Avec l’entrée il y a deux ans de la Croatie dans l’Union, l’Europe a vu croître ses frontières extérieures de plus de 1200 km. Il revient aujourd’hui à la Croatie de protéger ces 1200 kilomètres de frontière de l’UE contre la contrebande, le trafic de drogues et l’immigration clandestine.
Au total, l’UE compte plus de 14 000 kilomètres de frontières extérieures. La plus longue se situe à l’est avec 4695 kilomètres.

 

Du nouveau à l’est
litauisch-weissrussische_grenze_1.jpg
papy.jpg

Le processus d’intégration européenne supprime des frontières et en crée de nouvelles. Une malédiction pour de nombreuses régions frontalières qui ont un long passé commun avec la région voisine. C’est le cas pour la Lituanie. Depuis qu’elle est membre de l’Union, la frontière de l’Europe sépare ce pays de la Biélorussie. Deux pays, qui, autrefois, appartenaient à l’Union soviétique et pour qui, jusqu’à la dislocation de l’URSS, la frontière n’était qu’une ligne sur la carte. 

 

Aujourd’hui, la frontière sépare des villages, des amis, des familles. Si on veut se rendre visite de part et d’autre, le « voyage » prend une journée : il faut payer (cher) le visa et s’armer de patience à la douane.

 

"C’était mieux avant !", entend-on dire des deux côtés de la frontière. Jusqu’en 1996, il y avait encore des kolkhozes et des coopératives agricoles qui donnaient du travail aux Lituaniens et aux Biélorusses. Aujourd’hui, le chômage s’élève à 35 %, le double de la moyenne lituanienne. Aucun débouché pour les jeunes. Conséquence : exode et vieillissement de la population.


L’Europe, une forteresse ?

Autre frontière extérieure de l’UE : les 48 000 kilomètres de côtes, sur lesquelles débarquent les réfugiés en grand nombre.

 

Invalid Scald ID.

Gabriele Del Grande est journaliste, blogueur et spécialiste des frontières extérieures de l’Union. Sur son blog "fortresseurope.blogspot.com", il observe depuis des années ce qui se passe aux frontières extérieures de la forteresse Europe. Gabriele donne un visage à ces milliers de malheureux, hommes, femmes et enfants, qui meurent aux portes de l’Union européenne. 

Dernière màj le 8 décembre 2016