|

Europe de l’Est et démocratie

Pays : Bulgarie

Tags : démocratie, Corruption

Les principes démocratiques sont-ils en péril dans les pays de l’Est de l’Europe ? Eléments de réponses avec nos correspondants.

République Tchèque

Depuis la mort de Vaclav Havel, la République tchèque a commencé à regarder vers l'Est. Ses deux successeurs à la présidence, Václav Klaus et Miloš Zeman, sont ouvertement critiques à l’égard de l’Union européenne, et largement parrainés par la Russie.

L'homme le plus puissant de la politique tchèque est désormais Andrej Babiš. Il avait réussi sous le régime totalitaire communiste. Devenu milliardaire et homme d'affaires, Il veut gérer l'État  comme une entreprise.

Peu de temps avant de devenir ministre des Finances, il avait acheté les principaux médias tchèques. Depuis qu'il est devenu le premier vice président du gouvernement, il surpasse le modèle Berlusconi et ses conflits d'intérêts sont un réels danger pour la démocratie.

Klaus, Zeman et Babiš sont sur la même ligne nationaliste que Victor Orban. Klaus a récemment déclaré: «que les migrants de masse ne méritaient aucune compassion", Zeman parle d'invasion organisée" et tous ces propos ont été largement repris dans les journaux que Babis possède.

 

Bulgarie

Depuis son arrivée dans l’Europe, il y a huit ans, la Bulgarie est encalminée dans la corruption, sans aucune perspective que de voir fuir les jeunes à l’étranger.

Tous les partis politiques qui se succèdent au pouvoir ont emprunté à l’ancien système communiste ses méthodes. Chacun d’eux, en arrivant au pouvoir, l’a accaparé en plaçant leurs amis aux postes clés des institutions, et en écartant les experts qui ne voulaient pas jouer le jeu. Dans la foulée, les différents gouvernements ont mis la main sur les richesses du pays, pour s’assurer un confort rapide, sans trop de risque de se faire rattraper par la Justice. Pendant ce temps, la population vit dans la misère, et peine à payer chaque mois les factures d’électricité, de chauffage et d’eau.

On a l’impression ici que l’Union Européenne a sous estimé une autre menace: la plupart des cadres bulgares, envoyés dans les institutions de Bruxelles ont un lien très étroit avec le régime russe. Ils pourraient être des acteurs de division au sein de l’Union…

 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016