|

Emmanuel Macron président, et maintenant ?

Pays : France

Tags : Emmanuel Macron, Présidentielle

Les chiffres définitifs du ministère de l'Intérieur sont sans appel ; Emmanuel Macron a remporté l’élection présidentielle face à Marine Le Pen, avec 66,10% des voix. Une large victoire paradoxalement en demi-teinte car le score du Front national - 33,90% - est historique. Autre record qui vient aussi relativiser la victoire d’Emmanuel Macron : le niveau de l’abstention -25,38%- et de votes blancs et nuls –plus de quatre millions- est lui aussi historique. Il n’a même d’ailleurs jamais été atteint sous la Ve République. Quels sont les chantiers qui attendent Emmanuel Macron, qui devient à trente-neuf ans le plus jeune président de la Ve République ? 

 

En savoir plus...

Selon un sondage Kantar Sofres-OnePoint, le mouvement d'Emmanuel Macron, En Marche!, recueillerait actuellement entre 24% et 26% des intentions de vote aux législatives, devant Les Républicains (22%), le Front national (21-22%), la France insoumise (13%-15%) et le PS (8-9%).

Les législatives, premier défi de taille pour le nouveau président

Premier objectif de l’ex-ministre de l'Economie du président sortant François Hollande : les législatives des 11 et 18 juin. Suite à cette présidentielle pas vraiment comme les autres, toutes les cartes vont être redistribuées. Les partis qui ont dominé pendant des années la vie politique française vont-ils rebondir ? Si le PS est aujourd’hui le principal parti de l'Assemblée sortante, il a été balayé dès le premier tour la présidentielle avec les 6% de Benoît Hamon. Absente du second tour pour la première fois depuis 1958 après l'élimination de François Fillon, la droite tentera d'imposer à Emmanuel Macron une cohabitation. Autre inconnue : les Insoumis de Jean-Luc Mélenchon qui a remporté 19,58% des suffrages au premier tour.

Enfin, Marine Le Pen a engrangé 11,5 millions de voix au second tour, deux fois plus que son score de 2002 et quatre millions de voix de plus qu’au premier tour. C'est une importante progression, mais inférieure aux attentes du mouvement d'extrême-droite. La candidate a donc annoncé "une transformation profonde" de son parti. L’objectif ? "Se transformer en une nouvelle force politique, qui, par définition, n’aura plus le même nom", selon le numéro 2 du FN Florian Philippot.

Ce ne sera donc pas simple pour le mouvement En Marche ! d’Emmanuel Macron. L’inexpérience de son jeune mouvement fondé en avril 2016 risque d’être un frein. Si le président compte bien présenter des candidats dans les 577 circonscriptions, la moitié sera issue de la société civile ; des inconnus, novices en politique. Cette situation est le fruit du désir de renouvellement de classe politique qu’Emmanuel Macron défend depuis la création de son mouvement. Elle risque cependant de limiter les chances des candidats qui ne sont pas implantés dans le territoire face aux élus socialistes et républicains déjà sur place.

Si n'obtient pas la majorité absolue, il lui faudra donc bâtir une majorité de circonstance et une coalition avec des socialistes ou des républicains. Le plus grand risque pour lui serait qu’un autre grand parti rafle la mise et obtienne la majorité absolue : impossible pour lui de mettre en œuvre son programme, il serait contraint à une période de cohabitation.

 

Emmanuel Macron: les législatives
Emmanuel Macron: les législatives Emmanuel Macron: les législatives Emmanuel Macron: les législatives

 

Quel programme pour la France ?

Si Emmanuel Macron parvient à tirer son épingle du jeu les 11 et 18 juin, il pourra concrétiser sa ligne sociale libérale et sa série de mesures économiques fortes :

- La réduction de l'impôt sur les sociétés d'un tiers à un quart

- La création d'un régime de retraite unique qui signerait la fin des régimes spéciaux,

- Une réforme de l'assurance chômage avec un durcissement des règles d'indemnisation des chômeurs

- La suppression de cent vingt mille postes de fonctionnaires

- La suppression de la taxe d’habitation de quatre Français sur cinq

- Le lancement d'un plan d'investissement de cinquante milliards d'euros, dont quinze milliards destinés à la transition énergétique et au développement des énergies vertes

 

Emmanuel Macron: La France
Emmanuel Macron: La France Emmanuel Macron: La France Emmanuel Macron: La France

 

Quel sera le visage de l’Europe ?

Pendant toute la campagne, Emmanuel Macron s’est présenté comme le seul candidat à défendre l'Europe. Il veut relancer le couple franco-allemand, défend la politique d'accueil des réfugiés d'Angela Merkel, promet 60 milliards d'euros d'économies et un plan d'investissement de 50 milliards. Voici plus de détails de sa vision de "l’Europe qui protège" :

 

Emmanuel Macron: L'Europe
Emmanuel Macron: L'Europe Emmanuel Macrons Europa: Wie wird sich Frankreich als Partner Europas in der Ära Macron verändern? Emmanuel Macron: L'Europe

 

ARTE Info a suivi la journée du second tour avec le live de l'AFP :

 

A consulter aussi :

Dernière màj le 8 mai 2017