|

Elections en Argentine, Mauricio Macri entretient le suspense

Pays : Argentine

Tags : Mauricio Macri, Cristina Kirchner

Le libéral Mauricio Macri a remporté dimanche le second tour de l'élection présidentielle en Argentine et prendra ses fonctions le 10 décembre, mettant fin à 12 ans de gouvernement Kirchner et marquant un virage à droite pour la 3e économie d'Amérique latine.

Habitué au succès dès le premier tour lors des trois précédentes élections présidentielles, le Front Pour la Victoire (FPV, gauche populiste) a pris une claque : le candidat de droite, Mauricio Macri, 56 ans, a signé un score inespéré au premier tour de la présidentielle et a remporté le second tour dimanche 22 novembre. il totalise 52,11% des voix, contre 47,89% à son adversaire Daniel Scioli, candidat de la coalition de gauche au pouvoir, qui a admis sa défaite.

 

Dans un pays à l'économie au ralenti, la dégringolade du parti au pouvoir depuis 2003 n'est pourtant pas une surprise. Depuis quelques temps il a été marqué par de nombreux scandales, des soupçons de fraudes, de manipulations et des cas de corruption. La présence du candidat conservateur au second tour apparait donc comme un appel au changement et le moment venu pour un homme au discours pragmatique.

 

Mauricio Macri, a été élu maire de la ville de Buenos Aires en 2007. Il s'est appuyé sur un parti neuf de centre droit, le PRO, qu'il a ensuite utilisé pour se lancer pleinement dans la campagne présidentielle. Ce fils d'une des plus grandes fortunes d'Argentine se définit comme anti-peroniste, demande plus de sécurité policière - il a lui-même créé une police métropolitaine à Buenos Aires - et un retour à plus de liberté économique. Mais, après des résultats décevants aux primaires organisées il y a trois mois, il avait adouci son programme économique en affirmant qu'il ne reviendrait pas sur les nationalisations faites par le gouvernement de Cristina Kirchner.

 

Et la classe moyenne semble avoir été finalement conquise puisque l'opposition a déjà gagné la province de Buenos Aires, fief péroniste depuis 27 ans et qui représente près de 40% des électeurs du pays. Cette victoire va assurément donner un grand élan à Macri, désormais favori. Mauricio Macri peut-il faire chavirer l'Argentine à droite? Il lui reste encore à rassembler l'opposition à l'échelle nationale, sans jamais minimiser la force du mouvement peroniste en marche vers une élection. 

Elections en Argentine, Mauricio Macri crée la surprise

 

Dernière màj le 8 décembre 2016