|

Eileen, Zorro chez les séniors

Pays : Royaume-Uni

Tags : Maltraitance des personnes âgées, Lanceurs d'alerte, Eileen Chubb

Cette ancienne aide-soignante, qui a dénoncé les mauvais traitements subis par les personnes âgées dans les maisons de retraite, est devenue le symbole de cette cause en Angleterre.

Invalid Scald ID.

 

Chaque semaine sur le web, VOX POP vous propose d’explorer en profondeur les sujets d’enquête et les portraits de l’émission. Nos journalistes partagent ici les documents sur lesquels ils se sont appuyés pour dresser le portrait de la semaine, ainsi que des articles pour aller plus loin.


« Des gens sont morts ici alors qu'ils auraient pu être sauvés » lâche Eileen Chubb avec amertume. Outre-Manche, elle fait aujourd'hui figure de symbole. Celle qui a officié comme aide-soignante dans une maison pour personnes âgées jusqu'en 1999 avait décidé de tirer la sonnette d'alarme. C'était il y a près de quinze ans. L'opinion britannique découvrait médusée les traitements infligés aux personnes âgées derrière les murs de ces établissements. Des patients assommés par les médicaments, laissés à l'abandon, infantilisés, dépouillés de leurs affaires, parfois même battus. Ces révélations ont fait alors les gros titres outre-Manche. Une vaste enquête dévoilera qu'un tiers des centres de soins britanniques présente un risque pour les patients.
Depuis, avec l'association Compassion in Care qu'elle a créée, Eileen Chubb poursuit son combat de lanceuse d'alerte et continue de dénoncer l'inaction des pouvoirs publics face à une situation qui n'évolue que très lentement.

 

Un nouveau scandale en Angleterre

Récemment, la Commission britannique pour la qualité des soins affirmait que plus d'un tiers des maisons de retraites ayant reçu un avertissement depuis 2011 n'avait toujours pas revu leurs conditions d'accueil des patients. Et il y a encore quelques jours, la BBC révélait, images à l'appui, les mauvais traitements subis par des personnes âgées dans une maison de retraite de l'Essex.

La France n'est pas exempte de scandales en matière de mauvaises pratiques dans les maisons de retraite.

 

Des maltraitances qui devraient s'accroître

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) considère qu'à l'échelle mondiale le nombre de cas de maltraitance des personnes âgées risque de s'accroître « compte tenu du vieillissement rapide de la population dans de nombreux pays et de l’impossibilité de répondre à leurs besoins du fait des contraintes budgétaires. » L'OMS a fait les comptes : d'ici à 2025, le nombre de personnes âgées plus de 60 ans dans le monde devrait au moins doubler, passant de 542 millions en 1995 à quelque 1,2 milliard.

 

Manuel Vicuña

Dimanche 11 mai

20:10

Vox pop

A qui profite l'Euro ?

 

Dernière màj le 8 décembre 2016