|

L'organisation Etat islamique revendique l'attentat d'Ansbach

Pays : Australie

Tags : explosion, demandeur d'asile

Un réfugié syrien est mort dimanche dans l'explosion de sa propre bombe, qui a blessé douze personnes à Ansbach, dans le sud de l'Allemagne. Selon le ministre de l'Intérieur de la Bavière, le jeune homme avait prêté allégeance à l'organisation terroriste Etat islamiste, qui a déclaré qu'il s'agissait de l'un de ses "soldats". Cette explosion survient à un moment où le pays est sous haute tension après une série de tragédies, dont celle de Munich vendredi soir.

Que s'est-il passé ?

Quinze personnes ont été blessées, dont trois gravement, par l'explosion d'une bombe dimanche soir à Ansbach, en Bavière. L'auteur des faits est mort dans l'explosion de sa bombe. Celle-ci a explosé peu après vers 22h devant un restaurant du centre-ville, à proximité immédiate d'un festival de musique. L'auteur de l'attentat avait l'intention d'"empêcher" la tenue du festival de musique pop en plein air auquel participaient plus de 2 500 personnes, selon Joachim Hermann, le ministre de l'Intérieur de Bavière. Il a essayé d'entrer dans l'enceinte du festival mais a dû faire demi-tour dans la soirée, faute de ticket d'entrée.

Qui est l'auteur des faits ?

L'auteur est un réfugié syrien de 27 ans, qui a vu sa demande d'asile en Allemagne rejetée l'an dernier. Il habitait à Ansbach. Selon le ministre de l'Intérieur, il avait déjà tenté deux fois de mettre fin à ses jours et avait séjourné dans une clinique psychiatrique. Il était également déjà connu des services de police, notamment pour un délit lié à la drogue, a précisé Joachim Herrmann.

Que sait-on de ses motivations ?

Les migrants en Bavière

La Bavière, porte d'entrée en Allemagne des migrants, est dirigée par la CSU, farouche détracteur de l'ouverture aux réfugiés. Cette dernière réclame un plafonnement de leur nombre en Allemagne.

Le groupe djihadiste Etat islamique a affirmé lundi après-midi que l'auteur de l'attentat suicide perpétré dimanche en Allemagne près d'un festival de musique à Ansbach (sud), était l'un de ses "soldats", selon l'agence Amaq, un organe de propagande de l'organisation extrémiste. L'auteur de l'attentat "répondait aux appels à prendre pour cible les Etats de la coalition qui combat l'Etat islamique" en Irak et en Syrie, ajoute le groupe.

Un peu plus tôt, le ministre de l'Intérieur bavarois avait annoncé que l'homme avait "fait allégeance" à Daech, d'après une vidéo retrouvée sur son téléphone portable. "Il a explicitement annoncé [agir] au nom d'Allah, a fait allégeance [au chef du groupe EI] Abou Bakr al-Bagdadi [...] et annoncé expressément une vengeance contre les Allemands qui se mettent en travers de la voie de l'islam", a-t-il ajouté, s'appuyant sur une première traduction de cette vidéo en arabe. 

Le directeur adjoint de la police d'Ansbach, Roman Fertinger, a parlé d'"indices" selon lesquels des pièces de métal ont été ajoutées à l'engin explosif.

 

Quatre attaques ont eu lieu en une semaine en Allemagne. Cliquez sur le nom des villes ci-dessous pour en savoir plus :