|

Deux prix pour ARTE

Pays : Allemagne

Tags : Télévision, ARTE, prix

Le Deutsche Fernsehpreis, le prix de la télévision allemande, a été décerné à deux coproductions d’ARTE, "24h Jérusalem" et "Quand Poutine fait ses jeux".

"24h Jérusalem" - au coeur du conflit israëlo-palestinien

 

24 heures Jérusalem n’a pas de fin et peut-être regardé de multiples façons. Nous avons tenté de reconstituer une grande image, mais l’on constate que les pièces ont du mal à s’assembler. Et c’est sur ces lignes de fracture que cela devient intéressant. 

Volker Heise, réalisateur

"24h Jérusalem" a été primé dans la catégorie "meilleure mini-série documentaire", un projet réalisé cinq ans après la diffusion de "24h Berlin". A l’antenne sans interruption pendant un jour et une nuit, l’équipe a tenté de faire comprendre au publique franco-allemand les enjeux du conflit au Proche-Orient. Par le biais des portraits des 24 protagonistes, des Israéliens ainsi que des Palestiniens, l’idée était de retracer le quotidien dans une ville déchirée "qui ne connaît pas de quotidien". "24 heures Jérusalem n’a pas de fin et peut-être regardé de multiples façons. Nous avons tenté de reconstituer une grande image, mais l’on constate que les pièces ont du mal à s’assembler. Et c’est sur ces lignes de fracture que cela devient intéressant", explique Volker Heise, le réalisateur. Un bonus particulier du reportage était le "second-screen-program", qui permettait aux auditeurs d'obtenir en parallèle au reportage des informations supplémentaires sur un deuxième écran (Tablette, Smartphone, ordinateur, ou autre).

 

"Quand Poutine fait ses jeux" - entre tragédie et absurdité

Le prix du meilleur documentaire a été décerné à "Quand Poutine fait ses jeux". Les recherches d’Alexander Gentelev ont duré près de trois ans. Le réalisateur du film documentaire tente de retracer ce que signifient les JO de Sotchi pour la région et le budget étatique russe. Son reportage a fait tellement de bruit, que la première qui a eu lieu à Moscou en 2013 a dû se tenir sans le réalisateur, pour des raisons de sécurité.

Lorsque les jeux ont été attribués à la Russie, Vladimir Poutine soulignait que le "rêve olympique unit des millions de Russes". Le réalisateur dessine pourtant une image avec des familles habitant les environs de Sotchi qui doivent vivre pendant des semaines sans eau courante ou qui ont même complètement perdu leur logement.

Tout a bougé à Sotchi, car l’infrastructure a dû être entièrement construite en quelques années. Gentelev montre les affaires qui se font en coulisses, raconte la corruption, le chantage et le manque de respect pour la population locale. Le réalisateur a également mis l’accent sur les absurdités qui ont lieu à Sotchi. Son reportage représente les JO 2014 comme une farce, caprice d’un souverain qui s’ennuie et qui a envie d’animation. C’est exactement cette analyse "bilatérale" qui est primée par le jury.

 

Le "Deutsche Fernsehpreis", le prix de la télévision allemande, a été créé en 1998 par les grandes chaînes télévisées allemande, ARD, ZDF, RTL et Sat1. L’idée du prix est d’encourager et de valoriser la qualité des programmes télévisés allemands. Peuvent être primés des productions télévisées d’origine allemande ou avec "une implication créative et économique significative allemande". Mise à part les prix d’encouragement, les prix ne sont pas dotés. Les catégories sont diverses et englobent des prix pour des acteurs, des émissions de divertissement, du sport, ainsi que des reportages documentaires. 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016