La transition démocratique birmane en souffrance

24 mars 2015

Le 30 mars 2011, la junte birmane mettait elle-même fin à près d’un demi-siècle de dictature militaire. 4 ans plus tard, que reste-t-il de ce rêve de liberté ? La libération économique du pays et l'ouverture politique médiatique a notamment permis à la militante historique et prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi de devenir députée. Mais la Birmanie reste encore verrouillée par l’armée. Les minorités sont opprimées et l’opposition muselée.

THEMA diffuse mardi 24 mars "Birmanie : fin de dictature ?" : un documentaire pour découvrir ce que cache vraiment cette transition démocratique orchestrée par l’armée.

Retrouvez aussi dans ce dossier des reportages et des interviews sur la situation actuelle en Birmanie ainsi qu’un article édifiant sur les conditions de travail de la jeunesse birmane, exilée chez son voisin la Thaïlande, où elle forme une main d’œuvre bon marché et docile.

L'immigration birmane en Thaïlande

Selon les dernières estimations de l'Organisation internationale des migrations, entre 3,5 et 4 millions de migrants étrangers vivent en Thaïlande. 3,25 millions sont des travailleurs et plus d'un million n'a toujours aucune existence légale. 

Birmanie migrants

Ranong, ville symbole de l'exode birman

Ville frontalière tout au sud de la Thaïlande, Ranong n'est séparée de la Birmanie que par la rivière Kra Buri. Ce port dévoué à l'industrie de la pêche dans la mer d'Andaman a vu vivre, travailler et mourir des centaines de milliers de migrants depuis plus de vingt ans. 

Voir le site


Birmanie : fin de dictature ?

Si la transition démocratique enclenchée en 2011 en Birmanie par le régime a permis des libertés nouvelles, la démocratie balbutiante reste verrouillée par les militaires. Une immersion passionnante au coeur de ce pays méconnu.

Interview Myanmar Manifestation

"Les militaires n’ont pas l’intention de changer"

Alex Bookbinder travaille depuis deux ans pour "Democratic Voice of Burma", un média spécialisé dans l’information sur la Birmanie. Le journaliste canadien répond aux questions d'ARTE Info sur la situation actuelle dans le pays.
buddha

Un Néo-Zélandais en prison pour insulte à Bouddha

Pour avoir utilisé une image de Bouddha afin de faire la publicité de son bar, Philipp Blackwood a été condamné, mardi, à deux ans et demi de prison avec travaux forcés.

La malédiction des Rohingyas

ARTE Reportage: Déchue de sa nationalité birmane, cette minorité musulmane de l'est du pays est, aujourd’hui, la première victime d'une poussée xénophobe sans précédent...

ARTE Reportage
L’éveil à la liberté

Après soixante ans de dictature et d’isolement, le pays se transforme rapidement. Construire une nation démocratique semble un rêve accessible.

Le dessous des cartes ddc

Un printemps birman ?

La Birmanie opère une transition politique sans précédent depuis mars 2011. Retour sur l’histoire de cette nation multi-ethnique divisée et sur la marche vers la démocratie dans laquelle le pays s’est engagé.

Voir le site

ARTE Journal en Birmanie

ARTE Journal a suivi la transition démocratique en Birmanie

- 09/10/2007 : "Democratic voice of Burma" fait entendre la voix de la contestation depuis Oslo

- 25/12/2007 : Des opposants à la junte militaire osent braver l’interdiction de parler aux médias étrangers

- 05/02/2012 : Libéré au bout de 10 ans, un prisonnier politique témoigne

- 27/12/2013 : La musique profite elle aussi de l’ouverture du pays

- 24/07/2014 : Aung San Suu Kyi est en campagne avec son parti, la Ligue Nationale pour la Démocratie