|

"Délit de solidarité" : Cédric Herrou condamné

Pays : France

Tags : accueil des migrants, Frontière, Justice

Dans les Alpes-Maritimes, de nombreux citoyens habitant près de la frontière franco-italienne sont indignés par la situation des migrants arrivant d’Italie, et décident de leur venir en aide. Leurs gestes de solidarité les conduisent parfois au poste de police, voire même devant les tribunaux. Cédric Herrou est l'un d'entre eux : cet agriculteur de la vallée de la Roya a été condamné ce vendredi à 3000€ d'amende avec sursis. La peine est moins lourde que prévue, puisque huit mois de prison avec sursis étaient requis, mais reste symbolique. 

L'aide aux migrants en procès
L'aide aux migrants en procès Peine symbolique mais une condamnation quand même pour Cédric Herrou, coupable d'avoir aidé des migrants. L'aide aux migrants en procès

 

Dans les Alpes-Maritimes, les citoyens mobilisés malgré les risques de poursuites :

Les “délinquants solidaires” entrent en résistance

 

Plusieurs centaines d’associations, parmi lesquelles Amnesty et Emmaüs, se sont regroupées autour du collectif des “Délinquants solidaires” pour dénoncer les sanctions à l’encontre des personnes qui apportent leur aide aux migrants. Les 8, 9 et 10 février, plusieurs rassemblements du collectif ont lieu à Paris, Lille, Bordeaux et Nice pour sensibiliser le grand public à ces problématiques. Selon les associatifs, la médiatisation des récents procès liés aux “délits de solidarité” a déjà commencé à éveiller les consciences. “Cette situation a au moins un avantage, sourit Pierre-Alain Mannoni. La résistance s’organise”.

Dernière màj le 11 février 2017