|

Danemark - Vers la fin de l’argent liquide

Pays : Danemark

Tags : Electronique, Commerce

Le gouvernement danois envisage de ne plus obliger certains commerces et services à accepter l’argent liquide. Une initiative qui devrait favoriser l’économie du pays. 

Partout en Europe, nombreux sont les commerçants qui n’acceptent pas les chèques. Le Danemark, lui, veut se débarrasser des pièces et des billets. Selon le site américain Quartz, le gouvernement danois a proposé que certains services ne soient plus obligés d’accepter de l’argent liquide. Si cette mesure est approuvée par le Parlement, « les restaurants, les stations service et les magasins de vêtements pourraient avoir le droit de refuser les paiements en cash dès janvier 2016 », indique l’agence Reuters. Les épiceries, les bureaux de poste et les médecins, eux, ne sont pas concernés.

Cette idée s’inscrit dans les cinquante propositions du ministère des finances qui visent à alléger les procédures et stimuler la croissance économique du pays. L’abandon des espèces est censé réduire les coûts de transaction et favoriser la productivité des entreprises. D’après le  ministre des Finances danois, Bjarne Corydon, élu en 2011, la pratique actuelle « implique des contraintes administratives et financières considérables ». La levée de l’obligation permettra également aux entreprises de réduire les dépenses en

 Les restaurants, les stations service et les magasins de vêtements pourraient avoir le droit de refuser les paiements en cash dès janvier 2016" 

Reuters - 10/05/2015

matière de sécurité et de vidéo surveillance. « Faire de la monnaie fait aussi perdre beaucoup de temps », argumente-t-il.

« Un tiers des danois utilisent Mobilepay »

Au delà des avantages économiques, la fin du cash ne bouleverse pas vraiment les habitudes de la population. Mentionné par le site Slate, un rapport de 2014 en témoigne, « seulement un quart des achats au Danemark se font désormais par liquide ou chèque, contre 80% en 1990 ». Près d’un tiers des Danois utilisent MobilePay, une application smartphone, pour transférer de l’argent directement aux commerçants.

Dans le pays, l’utilisation de la carte de crédit est courante, y compris pour des petits paiements comme un paquet de chewing-gum. D’ailleurs, selon Reuters, « la proposition ne devrait pas être confrontée à une grosse vague d’opposition ». Les banques œuvrent déjà en ce sens, plusieurs d’entre elles ont « déjà cessé de donner de l'argent liquide à leurs clients, ce qui évite notamment les frais de transport de billets en fourgons blindés », explique Slate.

En revanche, « le tout électronique » n’est pas sans risque. « En Suède, par exemple, les fraudes ont doublé au cours de la dernière décennie », révèle Reuters. Pour préparer le contrecoup de ce système, la plus grande banque danoise, Danske Bank, et le propriétaire de MobilePay, ont mis en place l’application d'NemID. Cette signature numérique s’apparente à un numéro de sécurité sociale et permet d’identifier les utilisateurs en toute sécurité.

 

Fabiola Dor

 

 

 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016