Cuba : le carnet de route d'une photographe

Pays : Cuba

Tags : Photojournalisme, Photographie, Sarah Caron

Le 17 décembre 2014, Barack Obama annonce officiellement un rapprochement entre les cousins ennemis d’hier : les Etats-Unis et Cuba. En mars 2016, il y fait en famille un voyage officiel de trois jours. Restée des années à l’écart des projecteurs médiatiques, l’île suscite à nouveau une immense curiosité. Pour la photographe Sarah Caron, c’est l’occasion de retourner dans un pays où elle a souvent et longtemps séjourné. Ce carnet de route se veut un inventaire subjectif de la société cubaine de La Havane. Dix récits photographiques qui racontent la vie quotidienne, les préoccupations, les désirs et les espoirs des femmes et des hommes de la capitale cubaine.

Sarah Caron, une fine connaisseuse de Cuba

En savoir plus

Le site de Sarah Caron
http://www.sarahcaron.fr

Bibliographie
> Odyssée Moderne, Images en Manœuvres, 2004
> Pakistan/Land of the pure, Images en Manœuvres, 2010
> Le Pakistan à Vif, Jean-Claude Gawsewitch, 2010
 

Sarah Caron connaît bien Cuba, où elle a fait ses premières photographies en 1994, au moment de la crise des "balseros". Ces clichés ont été exposés à la "Primavera fografica de Barcelona", à la galerie Fnac et au festival Arrêt sur l'Image. Cette photographe reporter née à Aix-en-Provence a fait des études de Lettres et de Civilisation Étrangère d'Espagne et d'Amérique Latine.       

Sa route l'a aussi menée en Inde, où elle s'est intéressée à l'exil des veuves blanches du Nord du pays. Ce travail a été exposé au couvent des minimes à Perpignan en 1999. Un an plus tard, Sarah Caron a participé à la commande du Ministère de la Culture sur la "Jeunesse en France en l'an 2000". Elle a été lauréate du masterclass du World Press consacré au thème du travail, avec un sujet sur les immigrés clandestins venus d'Afrique subsaharienne qui triment comme ouvriers agricoles au sud de l'Espagne. Lauréate de la Fondation Lagardère, elle a aussi continué son travail sur le veuvage entamé en Inde, en Bosnie et au Cameroun. 

La même année, la bourse Chronique Nomades lui permet de finaliser un projet au long cours, commencé au Niger sur le voyage des migrants d'Afrique subsaharienne qui tentent d'atteindre l'Europe en traversant tout d'abord le désert par l'Algérie et le Maroc et le livre Odyssée moderne est édité. Sarah Caron a été exposée à la galerie du FIAF de New York, au festival international de photojournalisme Visa pour l'image de Perpignan, ainsi qu'à la galerie Chambre avec vue à Paris, au Musée de la photographie de Mougins, en France… Aujourd'hui, elle voyage et travaille en Amérique du sud, en Asie, en Afrique et au Proche-Orient, où elle retourne régulièrement pour réaliser des travaux personnels ou de commande.

Au mois de mars 2016, le photographe Guillaume Herbaut était parti en Ukraine pour la première édition de ces carnets de route. Retrouvez son récit ici.

Retrouvez notre journée spéciale Cuba avec une série de documentaires, des concerts, des reportages et des films. C'est à partir de 12h40, dimanche 18 septembre, sur l'antenne d'ARTE.