Croatie : l'Europe à reculons

Pays : Croatie

Tags : union européenne, Balkans

Le 1er juillet, la Croatie deviendra le 28ème membre de l'Union Européenne. Comment ce pays, sorti de la guerre il y a moins de vingt ans, a-t-il réussi à s'inviter dans ce club finalement très 'select' ? Et surtout, est-il prêt ? Quelles sont ses attentes ?

A Vukovar, ville martyre des guerres balkaniques des années 90, le sort de la minorité serbe n'est toujours pas réglé. L'Europe ici est source d'espoir, mais ailleurs dans le pays, c'est plutôt l'indifférence qui règne. Le taux de participation à l'élection des 12 eurodéputés croates, en avril de cette année, a à peine dépassé les 20%. L'Europe ne fait plus rêver les Croates. 

A Zagreb, la capitale, on se sent déjà européen depuis longtemps. Le théâtre ZKM, par exemple, tourne depuis des années dans les grandes villes d'Europe. Mais surtout, la crise économique est passée par là. Le pays est en récession depuis déjà 5 ans et ce ne sont pas les 800 millions d'Euros de subventions que l'UE versera cette année qui devraient changer la donne.

Les pêcheurs, qui ont fait l'objet de longues négociations, attendent moins la manne financière qu'ils ne craignent les nouvelles et inextricables règlementations de l'UE. Même le secteur du tourisme, locomotive économique du pays, affiche un optimisme modéré. Allemands, Autrichiens, Italiens, les touristes des pays membres sont déjà les principaux clients. Quant aux nouveaux venus, les Russes, les Turcs, il leur faudra désormais des visas pour venir bronzer sur la côte adriatique.

De Hugues Jardel, Alexandra Ilić, Nikola Majdak et Jennifer Scharwatt – ARTE GEIE – France 2013
 

Dernière màj le 8 décembre 2016