Colons : la menace

Pays : Israël

Tags : Colons, menace, paix

Dans son documentaire « Les Colons », le réalisateur Shimon Dotan démontre à quel point les implantations en Cisjordanie mettent en péril l’avenir d’Israël.
 

 


Comment vous êtes-vous intéressé à la question des colons en Cisjordanie ?

Shimon Dotan : Les Colons développe dans une certaine mesure mon précédent film, Le Temps des prisonniers, dans lequel j’interrogeais des détenus palestiniens. En travaillant sur ce projet, il y a dix ans, je me suis un jour trouvé face à un barrage érigé par des colons. Ceux-ci s’en prenaient violemment à des militaires israéliens chargés de protéger des Palestiniens. Surpris et choqué par ce niveau d’extrémisme, j’ai décidé d’étudier de plus près ce phénomène, et plus particulièrement l’impact des colons sur la société israélienne. Il est clair que les colonies, et leur prolifération depuis une décennie, entraînent une menace pour l’existence même d’Israël.

 

En quel sens ?

Tôt ou tard, cette situation va exploser à cause du cercle vicieux qu’elle engendre”

Shimon Dotan

Aujourd’hui, quatre cent mille colons, soit près de 5 % de la population israélienne, sont implantés illégalement, mais avec la complicité du gouvernement, au milieu de 2,7 millions de Palestiniens. Cette situation génère une tension en Cisjordanie entre les deux communautés, mais aussi dans tout le pays, car pour de nombreux Israéliens, les colonies représentent une menace pour la démocratie. Tôt ou tard, cette situation va exploser à cause du cercle vicieux qu’elle engendre : en militarisant, en construisant des murs de protection, le gouvernement crée un environnement sécurisé qui pousse encore plus d’Israéliens à s’y installer, non plus pour des raisons idéologiques et religieuses, mais, dans 80 % des cas, parce que le coût de la vie y est très bas. En apportant leur soutien au gouvernement de coalition, ils entretiennent cette mécanique infernale. Parallèlement, la résistance des Palestiniens se renforce et accentue la sécurisation.

 

Quelle est aujourd’hui la politique du gouvernement de coalition concernant ce problème ?
Elle s’appuie sur le parti des colons, le Foyer juif, mené par le ministre de l’Éducation et de la Diaspora, Naftali Bennett. Son credo : ne détruire aucune colonie et annexer la Cisjordanie. Quant au ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, dirigeant du parti nationaliste Israel Beytenou, il vit lui-même dans une colonie, au sud de Bethléem.

 

Avez-vous rencontré des obstacles en tournant en Cisjordanie ?
J’ai été attaqué à deux reprises par des colons. La première fois, ils ont frappé mon cameraman et lui ont volé son matériel. J’ai porté plainte, mais au bout de quelques semaines, la police israélienne m’a annoncé que l’affaire était classée faute de preuve. La seconde fois, ils ont brisé toutes les vitres de ma voiture.

 

Propos recueillis par Laure Naimski pour ARTE Magazine

Dernière màj le 13 septembre 2016