|

Climat, terrorisme et Russie : le G7 fait front uni

Pays : Allemagne

Tags : Climat, Traité transatlantique, Russie, Ukraine, terrorisme

La rencontre entre les pays du G7 s’est achevée ce lundi après deux jours de discussions au château d’Elmau, en Allemagne.

Réduction des gaz à effet de serre

Les sept pays se sont engagés à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% à 70% d’ici à 2050. Ils ont également indiqué leur volonté de limiter la hausse des températures à 2°C par rapport à l’ère préindustrielle. Ces engagements s’inscrivent dans l’optique de la conférence de Paris, en novembre et décembre prochains, pour laquelle ils ont affirmé leur "détermination" à adopter un accord. Cette nouvelle a été bien accueillie par François Hollande : "Toutes les interventions, aujourd'hui, ont permis d'atteindre les objectifs que je voulais pouvoir placer dans ce G7."

 

Sanctions économiques contre la Russie

Habituellement présente aux réunions du G8, la Russie est la grande absente de ce sommet, et ce pour la deuxième fois consécutive. La chancelière allemande Angela Merkel a indiqué qu’un renforcement des sanctions économiques contre la Russie est possible. Le communiqué transmis par le G7 indique que les États sont "préoccupés par la reprise des hostilités le long de la frontière". Ils appellent "toutes les parties à mettre en place un cessez-le-feu". La chancelière allemande a indiqué : "Nous condamnons unanimement l’annexion de la Crimée qui va contre le droit international."

G8-1 = G7

Le G7 est un groupe de discussion et de partenariat économique regroupant les sept plus grandes puissances économiques : États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Canada. D’abord G5, G6, G7 et G8, le groupe est revenu à sept membres depuis l’annexion de la Crimée par la Russie. Organisé chaque année, le sommet avait, ces 7 et 8 juin, pour hôte l'Allemagne.

Lutte contre le terrorisme

Les dirigeants du G7 se sont également entretenus avec six chefs d’État et de gouvernement du Moyen-Orient et d’Afrique, dont le premier ministre irakien Haider al-Abadi. Ils ont de nouveau insisté sur leur unité face au terrorisme. Face à la montée du groupe État islamique en Libye, le G7 a appelé les autorités du pays à prendre des "décisions politiques audacieuses". Les membres du G7 se disent "vivement préoccupés" face à la menace terroriste grandissante.

Traité transatlantique

C’est également l’un des principaux points discutés lors de ce sommet. Les pays se sont accordés pour continuer les négociations de libre-échange entre l’UE et les États-Unis à la fin de l’année. Les présidents concernés ont insisté sur leur volonté de mettre en place rapidement ce traité, qui est à l’origine des nombreuses manifestations anti-G7 qui se sont déroulées à Munich la semaine dernière. 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016