|

Cinq démocrates pour succéder à Obama

Pays : États-Unis

Tags : élections présidentielles, Débat, Démocrates

Après les Républicains, c’est au tour du parti démocrate d’organiser son premier débat télévisé. Diffusé au prime time de la chaîne de télévision privée CNN, il confrontait les points de vue des cinq candidats en lice pour remplacer Barack Obama. Alignés face au modérateur, ceux-ci ont débattu pendant plus de deux heures sur des thèmes traitant davantage de la politique intérieure que du reste du monde. Favoris dans les sondages, Hillary Clinton et Bernie Sanders ont mobilisé l’attention et le temps de parole dans un duel placé sous le signe du respect, bien loin du rythme et de l'audience du débat des Républicains d’août dernier.

 

Cinq candidats et un duel

C’est dans un hôtel-casino à Las Vegas que les candidats démocrates se sont retrouvés. 391 jours avant les élections présidentielles, ils ont participé à leur premier débat télévisé. Hillary Clinton, seule personnalité réellement connue de la scène politique, affrontait le populaire Bernie Sanders, un ovni du paysage politique se réclamant socialiste et dont la popularité ne cesse de grimper au fur et à mesure des meetings qu’il donne devant des foules en émoi.

En savoir plus...

Notre dossier : Kill Zone USA - la loi des armes
Le reportage : Lebanon, la ville qui aimait les armes

Les deux candidats se sont affrontés en duel dans plusieurs domaines, concernant notamment l’usage des armes à feu ou la lutte contre les inégalités. Alors que Bernie Sanders dénonçait le manque de fermeté de ses adversaires face à un "système de financement électoral corrompu qui affaiblit la démocratie américaine", Hillary Clinton lui reprochait de ne pas être assez ferme sur le thème des armes à feu. "Cela fait trop longtemps que cela dure et il est temps que le pays entier tienne tête au lobby de la NRA" a-t-elle lancé.

Plus réservés, les trois autres candidats Lincoln Chafee, Martin O'Malley et Jim Webb ont peiné à se faire remarquer. Ils ne dépassent pas les 1 % dans les sondages.

 

Pour connaître le programme et la position dans les sondages des candidats, cliquez sur chacun d’eux dans notre graphique :

Une position commune, dans la lignée de Barack Obama

"Votre élection à la maison blanche marquera-t-elle un troisième mandat Obama ?" A cette question posée par le modérateur, chacun des candidats a réagi en rendant hommage au président avant de souligner que l’on pouvait aller plus loin dans les dossiers traités actuellement.

Les cinq candidats se sont ainsi concentrés sur des propositions concrètes comme l’augmentation du salaire minimum, le coût décourageant des études supérieures, l’encadrement du secteur financier de Wall Street ou le port des armes individuelles. Le débat s’est centré sur la politique intérieure tandis que la politique internationale a été très peu abordée, à l’exception de l’intervention en Syrie. Sur ce point, les positions sont unanimes : si un démocrate est élu, aucun soldat ne sera envoyé sur le terrain. Chacun espère offrir un troisième mandat consécutif à la maison blanche. Pour Hillary Clinton, qui connait déjà bien l’endroit, “être la première femme présidente serait un sacré changement ! ".

 

Extrait du débat entre Bernie Sanders et Hillary Clinton
Hillary Clinton, vedette ou girouette ? 

Positionnée au centre, Hillary Clinton s’est imposée comme la vedette de la soirée, répondant avec aplomb aux piques lancées par ses rivaux. Le show n’est pour elle qu’un exercice de style. Elle l’a déjà répété plus de vingt fois lors de sa première campagne de 2008. Avec 46% d’intentions de vote, elle apparait comme l’adversaire la plus redoutable pour les conservateurs qui se préparent déjà à l’attaquer au sujet de l’utilisation de sa boîte mail personnelle alors qu’elle occupait le poste de secrétaire d’Etat. Accusée d'avoir omis de rendre public le contenu de certains e-mails, notamment lors de l'attaque du Consulat américain en 2012 en Libye, elle doit être entendue le 22 octobre par la commission du Congrès chargée de l'enquête.

L’ancienne première dame est également critiquée par ses adversaires pour ses changements de position incessants. Dernier en date : son opposition à l'accord de libre-échange (TPP) conclu entre les États-Unis et 11 pays du Pacifique, un partenariat qu’elle avait ardemment défendu quelques années plus tôt. "La diplomatie n'est pas la recherche de la solution parfaite, c'est trouver un équilibre entre différents risques", a-t-elle répliqué pour se défendre. 

 

Où sont les téléspectateurs ?

15,3 millions de téléspectateurs ont suivi le show mardi soir. Un record pour un débat démocrate, bien inférieur pourtant à celui enregistré par CNN. En effet, le débat républicain a été suivi par 23,1 millions de personnes. Et pour cause : selon un sondage réalisé du 9 au 13 octobre, la moitié des électeurs inscrits n'étaient pas au courant du débat. Le président américain lui-même ne l’a pas regardé en entier, happé par un match de baseball diffusé en même temps.

Candidat républicain, le milliardaire Donald Trump, a ironisé sur Twitter : "Désolé, il n'y a aucune STAR sur scène ce soir ! ", a t-il prévenu quelques heures avant le début du show :

 

 

En ajoutant plus tard : "Ils ont tous l'air de répéter machinalement, et (au moins) deux ne devraient pas être sur scène" :

 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016