|

Chaos dans la Ghouta orientale

Pays : Syrie

Tags : Conflit syrien, Crise humanitaire, bombardements, guerre

Malgré l'indignation de la communauté internationale, l'armée syrienne bombarde sans relâche l'enclave rebelle de la Ghouta orientale, située au nord-est de Damas. En l'espace de quatre jours, depuis dimanche 18 février, plus de 250 civils ont été tués, parmi lesquels 60 enfants et 42 femmes. Les raids aériens mortels du régime visent particulièrement les hôpitaux. Dans cette zone, les images des scènes de panique sont terrifiantes : les civils courent pour échapper aux balles et se cacher dans les caves. Une situation humanitaire catastrophique. 

Le régime syrien intensifie depuis décembre 2017 ses attaques sur la Ghouta orientale, l'une des dernières qui échappent encore à son autorité. Ce sont deux groupes islamistes qui la contrôlent. Près de 400 000 personnes seraient encore prises au piège dans cette zone, dans des conditions humanitaires atroces. Sur les images, difficile de reconnaître ce quartier au nord-est de la capitale syrienne, qu'on considérait auparavant comme "le poumon vert" de la ville. 

 

Syrien: Luftangriffe auf Ost-Ghuta
Syrie : raids aériens mortels sur la Ghouta orientale Plus de 200 civils ont été tués depuis dimanche dans cette zone, cible de raids aériens visant les hôpitaux. Syrie : raids aériens mortels sur la Ghouta orientale
Dernière màj le 21 février 2018