|

Ceux qui avant la Grèce ont refusé de payer

Pays : Monde

Tags : FMI, dette, crise

Le défaut de paiement Grec est le plus grand de l'histoire du FMI, mais loin d'être le seul. Avant la Grèce : l'Argentine, le Mexique, l'Equateur et bien d'autres n'avaient pas honoré leurs dettes.

Entre Athènes et ses créanciers, les mois de tensions et de négociations ont laissé place à une situation qui semblait inévitable : le défaut de paiement. La Grèce n’a pas remboursé les 1.5 milliards d’euros qu’elle devait au FMI avant le 30 juin : elle peut donc faire une croix sur toute aide du Fonds international jusqu’à nouvel ordre.

Ce défaut de paiement est le plus grand de l’histoire du FMI, mais pas le premier. Habituée aux crises économiques, l’institution a traversé les plus grandes crises, notamment au Mexique en 1982, en 2012 en Equateur, et encore l'année dernière en Argentine.

Dans ces trois pays, le schéma de crise est similaire. Après avoir emprunté à outrance, les gouvernements sont entrés en situation de défaut de paiement. Certains ont fait faillite, et tous ont subi une récession économique caractérisée par de l’inflation et une fuite des capitaux. Pour redresser la barre, les gouvernements argentins, mexicains et équatoriens ont cependant opté pour des tactiques différentes.

En Grèce certes, le contexte économique est différent, aux côtés du FMI les créanciers sont nombreux. Et le pays est membre de la zone euro, ce qui change la donne. Mais le gouvernement de Tsipras devra lui aussi faire des choix pour sortir de la récession.

Pour plus de détails sur les plans adoptés par l'Argentine, le Mexique et l'Equateur lors de leur défaut de paiement : 

Dernière màj le 8 décembre 2016