|

Sélection officielle : à quoi va ressembler Cannes 2016 ?

Pays : France

Tags : Cinéma, Festival de Cannes, Maren Ade

Le 69ème festival de Cannes s'ouvre mercredi. De la sélection officielle à la Quinzaine des réalisateurs en passant par les projections hors compétition, onze jours pendant lesquels la crème de la crème du cinéma mondial sera chargée d'élire les meilleurs films du moment.

C'est à 19h mercredi que sera donné le coup d'envoi du festival, avec la projection de Cafe Society de Woody Allen, présenté hors compétition. Une histoire d'amour romanesque et rocambolesque dans le Hollywood des années 30, avec Kristen Stewart et Jesse Eisenberg. A partir de jeudi, place à la compétition : le jury, présidé par le réalisateur australien George Miller, aura un peu moins de deux semaines pour choisir quel film, parmi les vingt-et-un de la sélection officielle, remportera la précieuse Palme d'or. 

Rencontres avec des réalisateurs, présentation des films en compétition, échos de tournages : retrouvez toute l'actualité du 69ème festival de Cannes sur la page d'ARTE Cinéma.

L'Allemande Maren Ade, pour la première fois en compétition

Parmi eux, une jeune réalisatrice prometteuse qui n’est pas du genre à se laisser impressionner par ses prestigieux concurrents. Les films de Maren Ade ont déjà créé plusieurs fois la surprise. Son premier film, Der Wald vor lauter Bäumen (2003), a été à l’affiche de plusieurs festivals américains et elle a présenté un film pour la première fois à la Berlinale en 2009. Everyone Else, qui relate la crise existentielle d’un couple de trentenaires, a remporté deux Ours d’argent, dans les catégories du meilleur film et de la meilleure actrice.  

 

 

Dans la lignée de ses précédentes oeuvres, Toni Erdmann, présenté à Cannes, explore une relation affective tumultueuse entre deux être. Il met en scène un père et sa fille qui sont aussi différents qu’on peut l’être : un homme tranquille et plein d’humour de soixante-huit ans et une jeune femme ambitieuse, qui tente de se faire un nom dans un milieu très masculin. Une visite impromptue de Toni Erdmann à sa fille va faire voler leurs deux mondes en éclats… Et la crise, malgré sa violence, ressoudera le lien qui les unit.

Quatre Français en lice

"C'est un festival à stars, c'est un festival d'auteurs et c'est un festival où il y aura une extraordinaire diversité géographique", a souligné Thierry Frémaux, le délégué général du festival. Une phrase qui résume bien les vingt films en lice pour le prix ultime : des habitués de la Croisette comme Pedro Almodovar, Jim Jarmusch, les frères Dardenne ou Olivier Assayas, de nouveaux venus et des réalisateurs encore jeunes mais qui ont déjà fait leurs preuves, comme Xavier Dolan et Jeff Nichols. Le premier, avec Juste la fin du monde, convoque un panel d’acteurs stars comme Marion Cotillard, Vincent Cassel et Léa Seydoux. Le second revient pour la troisième fois à Cannes avec Loving, sur le combat d’un couple mixte aux Etats-Unis à la fin des années 1950. Jeff Nichols avait décroché le Grand prix de la semaine de la critique avec Take Shelter en 2011, puis présenté en compétition un an plus tard Mud, beau récit d’amitié et d’apprentissage sur les rives du Mississippi.

Côté français, quatre réalisateurs seront en compétition cette année : Olivier Assayas, Alain Guiraudie, Nicole Garcia et Bruno Dumont avec Ma Loute, un thriller burlesque et original avec Fabrice Luchini, Juliette Binoche et Valeria Bruni-Tedeschi. La composition du jury, présidé par le réalisateur australien de Mad Max, George Miller, sera annoncé la semaine prochaine.

 

Les films de la sélection officielle :

- Toni Erdmann de Maren Ade
- Julieta de Pedro Almodóvar
- American Honey d'Andrea Arnold
- La fille inconnue de Jean-Pierre et Luc Dardenne
- Personal Shopper d'Olivier Assayas
- Juste la fin du monde de Xavier Dolan
- Paterson de Jim Jarmusch
- Rester vertical d'Alain Guiraudie
- Aquarius de Kleber Mendonça Filho
- Mal de pierres de Nicole Garcia
- I, Daniel Blake de Ken Loach
- Ma' Rosa de Brillante Mendoza
- Bacalaureat de Cristian Mungiu
- Loving de Jeff Nichols
- Agassi de Park Chan-Wook
- The Last Face de Sean Penn
- Sieranevada de Cristi Puiu
- Elle de Paul Verhoeven
- The Neon Demon de Nicolas Winding Refn
- Ma Loute de Bruno Dumont
Le Client, d'Ashgar Farhadi

Dernière màj le 8 décembre 2016