Cambodge : des femmes en colère

Pays : Cambodge

Tags : contestation sociale, Femmes, textile

Expropriations au cœur de la capitale, marches pacifiques matées par la police, confiscations de terres sur fond de spéculation immobilière… les motifs de contestation sociale sont nombreux depuis plusieurs mois au Cambodge.

Samedi 22 février

18:35

ARTE Reportage

Kama : les oubliés du JaponCambodge : des femmes en colèreEuroportraits

La révolte des ouvriers du textile réprimée dans le sang en début d'année n'a fait qu'aggraver une situation déjà extrêmement tendue. Cinq d'entre eux au moins sont morts sous les balles de la police alors qu'ils manifestaient pour réclamer des augmentations de salaires, le 3 janvier dernier.

Qu'en ressortira-t-il sur le terrain politique? Nul ne peut le prédire aujourd'hui, même si Hun Sen, Premier Ministre au pouvoir depuis 28 ans, semble cristalliser le mécontentement. 
Ce qui est certain en revanche, c'est que le pays est plus que jamais divisé, entre une élite corrompue très liée au pouvoir et le peuple cambodgien majoritairement issu du monde rural, entre les riches promoteurs et les paysans chassés de leurs terres, entre des hommes d'affaires enrichis par l'exportation de prêt-à-porter et leurs ouvriers payés 3 dollars par jour...

Le Cambodge est à la croisée des chemins. Les ouvriers du textile ne veulent pas désarmer. Ils sont prêts à braver l'interdiction récente de manifester pour mener jusqu'au bout le combat des salaires. Qui sont ces travailleurs, essentiellement des femmes, prêts à risquer leur vie pour un revenu « décent » de 115 euros par mois ?

Pour en savoir plus sur les expropriations et/ou images d'archives.

De Gwenlaouen Le Gouil, Sany Sinary et Gaël Mocaer – ARTE GEIE / Cargo Culte – France 2014

 

3 questions à Gwenlaouen Le Gouil

Journaliste reporter d’images, Gwenlaouen Le Gouil réalise régulièrement des reportages pour ARTE Reportage. Il obtient, en 2007, le Prix Albert Londres pour « Muttur, un crime contre l’humanitaire ». En 2008, il remporte à  la fois le prix du Grand Reportage International au Festival Ilaria Alpi, puis le Prix du Jeune Reporter au Festival du Scoop d’Angers pour son reportage « Somalie : partir ou mourir ». En 2009, il reçoit le Prix de l’Enquête, toujours au Festival du Scoop pour « Pauvres Blancs » diffusé sur ARTE.

Invalid Scald ID.

 

Dernière màj le 8 décembre 2016