|

Brutale répression au Burundi

Pays : Burundi

Tags : Pierre Nkurunziza

Une partie de la population du Burundi refuse le troisième mandat du président Nkurunziza qui n’hésite pas à réprimer toutes les formes d’opposition, notamment envers les jeunes des quartiers contestataires. Ce sont eux qui paient le plus lourd tribut. Outre ces assassinats, l'ONU affirme redouter l'existence de charniers dans lequel auraient été enterrés des dizaines de personnes. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, pourrait s'y rendre dans le courant du mois de février. L'objectif: mettre un terme à cette répression et parvenir à dépêcher à Bujumbura une force de maintien de la paix.

Burundi : brutale répression

"Il n'y a pas eu de viol"

Les 11 et 12 décembre ont été marqués par de nombreuses violences à Bujumbura. Des rebelles ont attaqué des positions militaires, la répression des forces de l'ordre a été très importantes. Officiellement 87 opposants ont été tués. S'en sont suivies de nombreuses perquisitions, au cours desquelles beaucoup d'habitants disent avoir été battus, torturés, volés ou agressés sexuellement. Dans cette vidéo, une jeune femme explique avoir été victime d'abus. Le porte parole de la police lui répond.

Burundi: "Il n'y a pas eu de viol"
Burundi: "Il n'y a pas eu de viol" Burundi: "Il n'y a pas eu de viol" Burundi:

 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016