|

Brexit : David Cameron dévoile ses exigences

Pays : Union européenne

Tags : David Cameron, Brexit, union européenne

David Cameron a présenté ce mardi 10 novembre ses quatre objectifs dans le processus de renégociation avec les autres États membres de l'UE.

Le Premier ministre britannique a clairement dessiné les contours d’une Europe qui pourrait convenir au Royaume-Uni : une Europe "où chacun peut mener sa vie", "un marché commun, pas un pays commun". Pour concrétiser cette vision, David Cameron compte faire plier l’Union européenne sur quatre points. Des négociations en forme d’ultimatum : s’il n’obtient pas les réformes demandées, il "reconsidérera" l’appartenance du Royaume-Uni à l’UE. 

 

 

Voici les quatre demandes :

 

- L'UE ne doit plus faire de "discrimination sur la base de la monnaie" entre les États non membres de la zone euro. L’objectif étant de protéger la livre sterling et que le droit des pays à conserver la monnaie nationale soit inscrit dans les traités européens.


- L’UE doit davantage mettre l'accent sur la compétitivité du marché unique et "inscrire la compétitivité dans l’ADN de l’ensemble de l’Union européenne". Cela doit se traduire par un assouplissement de la réglementation européenne et par de nouveaux accords commerciaux avec les Etats-Unis, la Chine ou le Japon.


-  L’UE doit accorder au Royaume-Uni une exemption de l'engagement du Traité de Rome à "établir les fondements d'une union sans cesse plus étroite entre les peuples européens". En d’autres termes : renforcer les parlements nationaux, "non pas avec des chaleureuses promesses, mais avec des réformes juridiques contraignantes et irréversibles".


- L’UE doit octroyer au Royaume-Uni un plus grand contrôle sur l'immigration. Pour David Cameron, il s’agit "d’attaquer les ‘abus’ du droit à la libre-circulation et pouvoir contrôler les flux migratoires en Europe." Une demande largement détaillée dans le "conservative party manifesto 2015"

Dernière màj le 8 décembre 2016