Bobos de Russie ou l’exil intérieur

Pays : Russie

Tags : Bourgeois bohême, bobos

Où sont passés les milliers de russes qui avaient défié Vladimir Poutine dans les rues de Moscou pendant l’hiver 2011/2012, après des élections législatives plus que contestables ?

Les débats à la Douma, - le Parlement russe -, se réduisent à une opposition formelle entre le parti du Président Poutine et le Parti Communiste. Parfaitement conscients de cette absence de débat démocratique, toute une génération de trentenaires et de quadras diplômés s’est lancée à la recherche d’autres valeurs, loin des signes extérieurs d’appartenance à la nomenklatura du régime Poutine.

A Moscou et à Saint-Pétersbourg, notre équipe est allée à la rencontre de ces Russes « branchés ». Ils délaissent habits chic et voitures de luxe, préfèrent les izbas de rondins, se mettent au bio, s'entichent de cuisine et passent leurs vacances en Russie profonde : les "bobos" apparaissent dans les grandes villes, bousculant les clichés sur les nouveaux riches. On les retrouve le dimanche en promenade dans le Parc Gorki, le soir au théâtre, ou chez eux, dans des lofts aménagés dans des ateliers ou des appartements hérités de la période soviétique. Si certains ont abandonné la vie politique pour défendre l’usage du vélo en ville, d’autres se sont engagés dans l’aide sociale.

Cette recherche de nouveaux espaces de liberté où la sphère privée devient le lieu du débat public, nous emmène jusqu’à Riga. L’équipe de Meduza, un site internet d’informations sur la Russie, a choisi l’exil. C’est en Lettonie, le pays de plus russophone de l’Union Européenne, que ces "bourgeois bohême" ont trouvé refuge.
 

De Vladimir Vasak, Elyzaveta Zamyslova et Anne Rigollet – ARTE GEIE – France 2015