|

Bachar el-Assad, métamorphoses d’un animal politique

Pays : France

Tags : Littérature, Syrie, Bachar el-Assad, Tête de lecture

Dans une interview accordée en juin à la chaîne de télévision indienne WION, le président syrien Bachar el-Assad a une nouvelle fois nié la responsabilité de son régime dans l'attaque chimique de Khan Cheikhoun qui, deux mois plus tôt, a fait 88 morts selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Dans ce sixième épisode de notre rubrique "Tête de lecture", William Irigoyen nous livre sa lecture du livre du journaliste et écrivain Jean-Marie Quéméner consacré à Bachar el-Assad. Une biographie ? Plutôt le décryptage d'une métamorphose : celle d'un jeune homme qui ne devait pas remplacer son père à la présidence du pays, qui ne voulait pas être militaire comme ses frères et son oncle. Six ans de guerre et plus de trois cent mille morts plus tard ont transformé le "grand dadais aux épaules en dedans", avec "son cheveu sur la langue et son menton fuyant" en bourreau. L'essai de notre confrère pointe aussi la responsabilité d'une partie de la communauté internationale dans la construction de ce leader impitoyable et certain d'œuvrer pour le bien de son pays.

Tête de lecture #6 : Bachar al-Assad, les métamorphoses d’un animal politique
Tête de lecture #6 William Irigoyen nous livre sa lecture du livre de Jean-Marie Quéméner consacré à Bachar al-Assad. Tête de lecture #6

 

Dernière màj le 23 octobre 2017