|

Au Brésil, les promesses corrompues d'Itaborai

Pays : Brésil

Tags : pétrole, Crise économique, Corruption

Lors de son passage à Itaborai, trois jours avant l'ouverture des JO, la torche risque d'être accueillie davantage par des huées que par des cris d'encouragement. Cette petite ville, située à 45 km de Rio, symbolise à elle seule le marasme dans lequel est plongé le pays tout entier.

Attirés par la construction d'un immense complexe pétrochimique, des milliers d'ouvriers se sont installés à Itaborai. Le Comperj devait être la plus grande entreprise de Petrobras. Mais le scandale de la corruption qui touche le géant pétrolier brésilien est passé par là et les cours du pétrole se sont effondrés :  les travaux ont été suspendus. De nombreuses entreprises contractées pour la construction de la raffinerie sont soupçonnées d'avoir payé des pots-de-vin à des hauts dirigeants de Petrobras, qui finançaient ensuite des politiciens en échange de contrats.

Selon les autorités, ce sont quatre milliards de dollars qui auraient été détournés ainsi, en une décennie. La ville d'Itaborai, autrefois un eldorado de l'or noir, est désormais peuplée de milliers d'ouvriers au chômage. C'est dire que pour eux, les JO sont loin d'être une priorité.

La torche olympique sur la route des contestations au Brésil : retrouvez notre carte interactive.

 

Brésil : de l'eldorado au marasme
Brésil : de l'eldorado au marasme Deux jours avant le début des JO, zoom sur Itaboraï, symbole du marasme dans lequel est plongé le Brésil. Brésil : de l'eldorado au marasme

 
 

Dernière màj le 4 août 2016