|

ARTE rend hommage à Günter Grass

Pays : Allemagne

Tags : günther Grass

Le prix Nobel allemand de littérature est mort ce lundi 13 avril. Il laisse derrière lui des œuvres mondialement connues comme "Le tambour", un important engagement politique et quelques polémiques aussi. ARTE diffuse deux documentaires, les 15 et 16 avril, en hommage à Günter Grass :

Mercredi 15 avril à 23h05
"Günter Grass, un écrivain engagé"
Ce documentaire suit l'écrivain allemand en 2005 et 2006, jusqu'à la parution de ses mémoires "Beim Häuten der Zwiebel" (Pelures d'oignon).

Jeudi 16 avril à 0h35
"Günter Grass s'entretient avec Pierre Bourdieu"
En novembre 1999, quelques jours avant qu'il ne reçoive le Prix Nobel de littérature, Günter Grass accueille Pierre Bourdieu dans son atelier de Lübeck, pour un échange tout sauf convenu.

 

En novembre 1999, quelques jours avant que Günther Grass ne reçoive le Prix Nobel de littérature, a lieu une rencontre entre Pierre Bourdieu et Günter Grass, un échange tout sauf convenu.

L’écrivain allemand Günter Grass est mort ce lundi à l’âge de 87 ans alors qu’il se trouvait dans une clinique de Lübeck dans le nord de l’Allemagne. C’est sa maison d’édition qui a annoncé la nouvelle sur son compte Twitter.

 

Günter Grass comptait parmi les auteurs contemporains allemands les plus importants. Il était considéré comme l’une des figures de proue de la littérature allemande d’après-guerre. Paru en 1959, son premier roman "Le tambour" fait le tour du monde. En 1999, il reçoit un Prix Nobel pour l’ensemble de son œuvre. D’autres romans comme "Le chat et la souris", "Les années de chien", "Le journal d’un escargot", "Le turbot", "Toute une histoire", "La ratte"  et "Mon siècle" avait connu un important succès.

 

Günter Grass n'a jamais été antisémite.

Daniel Salvatore Schiffer - 13/04/2015

Passé nazi

L’auteur allemand est né le 16 octobre 1927 à Dantzig, Gdansk dans la Pologne actuelle. Son père était allemand, sa mère d’origine cabouche. À l’âge de 11 ans, il est enrôlé dans les Jeunesses hitlériennes et part combattre pendant la seconde guerre mondiale. À la fin de la guerre, les Américains le font prisonnier. Il sera libéré en 1946. En 2006, dans un entretien au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung, Günter Grass avait reconnu avoir appartenu, dans sa jeunesse, à une unité des Waffen SS. Ces révélations, sur le passé de celui qui avait pourtant souvent renvoyé l’Allemagne à son passé nazi, avait provoqué une vive émotion en Allemagne.

 

Le "Tambour", son premier roman, a été adapté au cinéma par Volker Schlöndorff en 1979. Extrait :

Engagement politique

Au cours de sa vie, Günter Grass était s’était aussi engagé politiquement. Il avait par exemple soutenu ouvertement la politique de réconciliation germano-polonaise conduite par le chancelier Willy Brandt. Il avait également fait campagne pour le parti social-démocrate.  Il s’était également opposé à la guerre en Irak conduite par George W. Bush.

 

L’écrivain allemand était également connu pour ses prises de position polémiques. En 2012, Günter Grass avait publié un poème très controversé, plaidoyer pour l’Iran, dans lequel il s’en prenait à Israël qu’il accusait de menacer la paix mondiale.

 

Pour en savoir plus, passez votre souris sur les titres de cinq des principales oeuvres de Günter Grass.

 

Günter Grass était l'invité d'ARTE Culture en août 2004. L'émission dans son intégralité (avec, pour les germanophones, une minute de lecture en allemand) : 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016