ARTE Junior, le mag - 1er novembre

Pays : Monde

Tags : Le travail dans les prisons, halloween, Roms

Bonjour, bienvenue dans ARTE Junior, le mag ! Cette semaine on fait notamment la connaissance de Ernad en Bosnie-Herzégovine, on visite une prison un peu spéciale en Amérique latine et puis on s'interroge sur la manière de célébrer nos morts dans les différentes cultures. 

 

Tu te poses des questions sur un thème d’actualité, un phénomène de société, un événement culturel, n’hésite pas à les poser à la rédaction d’ARTE Journal Junior. Chaque semaine nous traiterons ces questions dans un de nos sujets. Alors envoie-nous un email avec tes interrogations à l’adresse suivante : artejournaljunior@arte.tv. Et n’oublie pas de nous dire comment tu t’appelles et où tu habites 


Ernad vit avec sa famille près de Sarajevo, la capitale de Bosnie-Herzégovine. A 13 ans, il est passionné de foot et a déjà gagné plusieurs médailles. Tous les jours quand il rentre de l’école, il doit faire attention aux chiens errants car ils peuvent être agressifs envers les passants. Ernad et sa famille font partie de la communauté des Roms. Dans le monde entier, cette population compte près de 12 millions de personnes. La plupart d’entre elles vivent en Europe et souffrent de discrimination. 

Portrait : Ernad de Sarajevo


Le 2 novembre, c’est le jour des morts. En France, c’est l’occasion pour beaucoup de personnes d’aller déposer un bouquet de fleurs sur la tombe de leurs proches. Mais chaque pays a sa propre coutume, en fonction de la religion et des traditions. Au Royaume-Uni par exemple, on fête Halloween pour éloigner les mauvais esprits. En Egypte, les pharaons avaient leur propre tombeau. Avec les élèves d'un collège allemand, nous vous expliquons comment chacun célèbre le culte des morts. 

Dossier : le culte des morts


Il y a deux ans, l’Uruguay en Amérique latine a voulu tenter une nouvelle expérience : ouvrir une prison où les criminels ont un peu plus de liberté que dans les prisons normales. Ici, pas de barreaux ni de gardes. Les prisonniers peuvent faire des activités ou même créer leur propre commerce. Le but de l’expérience ? Montrer que même ceux qui ont commis les pires erreurs peuvent s’améliorer s’ils sont traités avec dignité. Regardez.
 

Reportage : un village-prison en Uruguay

Et n'oubliez pas ARTE Journal Junior, c'est aussi une émission de six minutes tous les matins de la semaine, et dès 18h30 la veille sur Internet et les réseaux sociaux ! A bientôt. 

Dernière màj le 8 décembre 2016