|

ARTE Journal en Birmanie

Pays : Birmanie

Tags : Aung San Suu Kyi, résistance

Entre ouverture et répression, quatre reportages du ARTE Journal explorent l’ambivalence de la Birmanie.

Oslo : "Democratic voice of Burma"

09 octobre 2007 : Suite à la répression des manifestations des moines bouddhistes, l’armée a voulu couper la Birmanie du reste du monde. Mais même sans internet ou liaison satellite, la chaîne d’opposition « Democratic voice of Burma » continue de faire entendre la contestation depuis Oslo. Reportage de Sophie Rosenzweig.

 

Oslo : "Democratic voice of Burma"
Birmanie : résistance interne

25 décembre 2007 : Alors que la junte militaire birmane continue de mater le peuple, la résistance s’organise. Malgré l’interdiction de s’adresser aux médias étrangers, certains osent parler. En attendant, la patience reste la seule arme des Birmans. Reportage de Sophie Rosenzweig.

Birmanie : résistance interne
Birmanie : portrait d’un prisonnier politique libéré

05 février 2012 : 300 prisonniers politiques birmans sont libérés, dont Win Maw. Après 10 ans de séparation, ce musicien retrouve sa famille et doit réapprendre à vivre en homme libre. Un engagement pour la liberté qui lui a coûté la sienne, mais qu’il compte bien continuer à défendre. Reportage de Damien Wanner.

 

Birmanie : portrait d’un prisonnier libéré
La dame de Rangoun en campagne contre les militaires

24 juillet 2014 : Aung San Suu Kyi est en campagne avec son parti, la Ligue Nationale pour la Démocratie, à un peu plus d'un an de l'élection présidentielle en Birmanie. Le principal parti d'opposition vient de terminer une campagne de pétition, lancée fin mai dans tout le pays, pour réformer la constitution qui donne un droit de veto aux militaires au sein du parlement. Reportage d'Aurélia Rusek. 

Birmanie : pétition pour la démocratie

Retour au Dossier de la rédaction "La transition birmane en souffrance".

Dernière màj le 8 décembre 2016