|

Angela Merkel et l'industrie automobile, une affaire qui roule

Pays : Allemagne

Tags : Diesel, pollution, automobile, Angela Merkel, environnement

L'industrie automobile allemande, en pleine crise existentielle, s'est engagée mercredi à réduire les émissions polluantes en adaptant le logiciel de plus de 5 millions de véhicules diesel, un "premier pas" concédé sous la pression gouvernementale. "Nous identifierons ensuite d'autres mesures", a averti la ministre de l'Environnement Barbara Hendricks à la sortie du "forum national" sur le diesel tenu à Berlin sous l'égide du gouvernement, prévenant que les constructeurs devraient faire encore "plus".

En savoir plus

Volkswagen, scandale chez le géant de l'automobile : retrouvez notre dossier.

Ce sujet est d'autant plus sensible qu'il est devenu un enjeu électoral. A deux mois des législatives en Allemagne, le pouvoir est de plus en plus critiqué pour sa bienveillance envers les constructeurs. Et pour ne rien arranger, des proches de la chancelière se sont reconvertis dans l'industrie automobile.

Diesel-Gipfel: Merkel und die Auto-Lobby
Merkel et le lobby automobile Les Allemands aiment-ils un peu trop leurs constructeurs automobile ? Merkel et le lobby automobile

ARTE Journal revient sur les enjeux de ce "sommet sur le diesel", qui intervient en pleine crise de confiance, alors que les ventes de véhicules diesel ont baissé de 12% en Allemagne :

Diesel im Bundestag
Sommet allemand sur le diesel Selon la ministre de l'Environnement, les constructeurs doivent en faire "plus" pour réduire leurs émissions. Sommet allemand sur le diesel

 

Dernière màj le 3 août 2017